• Agrandir la police
  • Rétrécir la police
  • Partager cette page
  • Imprimer cette page

Économie de l’énergie et de l’environnement

Au-delà d’une tendance sociétale, l’économie de l’énergie et de l’environnement constitue un secteur en plein essor. Les ressources naturelles s’amenuisent, les citoyens sont appelés à devenir plus sobres dans leur consommation, les entreprises à accroître les performances énergétiques de leurs produits, de leurs équipements et bâtiments, les producteurs d’énergie à anticiper la transition énergétique.

Pour le groupe Crédit Agricole, ce domaine d’excellence impacte l’ensemble de ses clients, de ses territoires et de ses métiers. Sa volonté est d’apporter un accompagnement économique et financier adapté à l’ensemble de ses clients.

Cette ambition est au cœur de la Politique RSE du Groupe et du Pacte Coopératif et Territorial des Caisses régionales.

Les enjeux sont multiples :

• Proposer des produits et services permettant aux clients de privilégier les énergies renouvelables, les transports propres ou les économies d’énergie, et d’accélérer la transition vers une économie décarbonée ;

• S’engager dans une démarche volontaire de réduction des émissions de CO2 induites par ses financements et ses investissements ;

• S’engager à accompagner les clients de son gestionnaire d’actifs dans la décarbonation de leurs portefeuilles.

Leader sur un marché en expansion, le groupe Crédit Agricole s’impose comme l’acteur de référence du financement de la transition énergétique. Il s’appuie en effet sur des positions de premier rang sur le financement et l’épargne (Crédit Agricole CIB, Amundi, Crédit Agricole Leasing & Factoring). Crédit Agricole CIB est en effet l’acteur n°1 mondial des Green Bonds. Amundi occupe une place de 1er plan en matière d’investissement responsable avec plus de 71Mds€  d’encours ISR.

Découvrez, à l’occasion de cette année rythmée par la COP21 notre stratégie et nos réalisations en faveur de la transition énergétique en téléchargeant ci-dessous notre brochure « Acteur de la transition énergétique » au format flip-book  :

Pour aller plus loin :

A Calmont, le photovoltaïque permet de réduire les émissions de CO2

1

Avec 52 0000 panneaux solaires, la centrale de Calmont est la plus grande du département. Récit de cette aventure menée par cet acteur clé de la transition énergétique avec LCL et Crédit Agricole Leasing & Factoring.
LCL et Crédit Agricole Leasing & Factoring ont accompagné la société Ténergie dans la création du plus grand parc photovoltaïque de Haute-Garonne (Solar Med III).

Pour développer la  finance responsable, Crédit Agricole CIB va plus loin

Crédit Agricole CIB a la volonté d’être proche de ses grands clients dans leurs projets à forte vocation sociale ou environnementale. La banque a ainsi créé, début 2010, une équipe dédiée à ces sujets (équipe Sustainable Banking) spécialisée en conseil financier et levée de fonds en finance responsable. Depuis ce lancement, sa pertinence et sa légitimité sur ces sujets se sont renforcées.

La Banque a participé activement au développement mondial du marché des Green bonds dont elle est leader, grâce au rôle majeur qu’elle a joué dans la structuration et le placement d’ obligations vertes pour des émetteurs emblématiques tels que GDF-SUEZ, la région Ile-de-France, la Banque Mondiale, l’International Finance Corporation ou encore EDF.

Les Green Bonds permettent de financer spécifiquement les investissements dans les énergies propres, l’efficacité énergétique, les infrastructures sobres en carbone.

La Banque a été co-auteur des Principes sur les obligations vertes. Ces principes instaurent un cadre pour l’utilisation des fonds, le processus d’évaluation et de sélection des projets, le suivi des fonds levés et le reporting pour l’émission d’obligations vertes.

La Banque a structuré la première émission d’obligation sociale sur-mesure pour les investisseurs ISR pour Air Liquide en 2012.

L’équipe Sustainable Banking a également participé à la mise en place du programme d’émission de Green Notes de Crédit Agricole CIB en 2013, afin de financer des projets contribuant à la lutte contre le changement climatique et à la transition vers une économie décarbonnée. Elle a ainsi élaboré une méthodologie rigoureuse de sélection d’actifs labélisés "verts" soutenus par ce programme.

Crédit Agricole CIB a conseillé Lafarge pour la mise en place d’un programme de microfinance logement et assisté l’Agence Française de Développement pour la couverture des risques agricoles dans les pays les plus pauvres. L’équipe Sustainable Banking a également joué un rôle clef dans la mise en place du fonds « Livelihoods », cofinancé entre autres par le Groupe Crédit Agricole et Danone, qui vise à améliorer les conditions de vie des populations rurales des pays en développement grâce à la finance carbone.

PARTAGEZ :