• Taille du texte
  • Contraste
  • 11.05.2018
  • 0

Année record pour les rachats d’actions à Wall Street

Selon JP Morgan, les entreprises du S&P 500 pourraient racheter pour plus de 800 Mds$ d’actions cette année, soit 3,5 % de la capitalisation boursière. Un premier effet de la réforme fiscale de Donald Trump.

A lui seul, Apple a ainsi annoncé le montant record de 100 Mds$ de rachats d’actions. Les analystes ont revu à la hausse leurs prévisions de résultats des entreprises avec 75 % des entreprises qui ont déjà dépassé les bénéfices attendus. Les rachats d’actions accroissent mécaniquement le montant des bénéfices par action, ce qui permet de diminuer la cherté de l’entreprise.

Selon JP Morgan, 200 Mds devraient provenir du rapatriement des bénéfices détenus à l’étranger par les entreprises américaines et 100 Mds$ de la baisse du taux d’imposition sur les sociétés. Pa ailleurs, les firmes de Wall Street pourraient aussi augmenter leurs dividendes de 12 % cette année à 515 Mds$, selon Goldman Sachs. Ce qui porterait au total de 1 300 Mds$ les retours aux actionnaires en 2018, soit une croissance de près de 40 %. La banque estime que l’investissement ne devrait pas souffrir de ce montant record de retour aux actionnaires.

Dans la même chaîne thématique