• Taille du texte
  • Contraste
  • 10.04.2017
  • 0

ISO 50 001

Greenfield, un Data Center de référence

push_image_greenfield

Depuis mars 2011, les données informatiques du groupe Crédit Agricole S.A. sont hébergées à Greenfield, l'un des plus importants Data Center d’Europe. Crédit Agricole Immobilier, à l’origine de sa conception et en charge de son exploitation, vient, en février 2017, de se voir certifié ISO 50 001 pour le système de management de l’énergie mis en place. Passage en revue des distinctions qui attestent du caractère d’exception de Greenfield.

L’ISO 50 001, le gage d’un management énergétique efficace
Infrastructures énergivores par nature, les Data Centers ne sont pas sans soulever des questions de gestion énergétiques essentielles : 9% de la consommation électrique française est aujourd’hui imputée aux data centers (source : étude ENR’CERT). Norme internationale, l’ISO 50 001 est garante de la mise en œuvre d’un système de management de l’énergie visant la performance énergétique. Conscients des enjeux liés à l’efficience énergétique, Crédit Agricole Immobilier et SILCA, la filière informatique de Crédit Agricole S.A œuvrent, en effet, pour la diminution de la consommation énergétique de Greenfield dans une démarche de développement durable. Greenfield affiche ainsi un Power Usage Effectiveness* (PUE2) glissant sur un an inférieur à 1,5, l'un des meilleurs PUE mesurés au monde sur un Data Center à haute résilience.

Certificat d’Economie d’Energie (CEE), une première en France
Créé en 2005 pour lutter contre le dérèglement climatique et préserver les ressources énergétiques, le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie constitue l'un des instruments majeurs de la politique de maîtrise de la demande énergétique. Il repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie appelés les « obligés ». Ceux-ci sont incités à promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès des consommateurs d’énergie et contribuer concrètement à la baisse de la consommation énergétique en France. Afin de remplir cette obligation, définie par quotas, ils peuvent notamment acheter des certificats d’économies d’énergie qui viennent attester une démarche d’efficacité énergétique chez des tiers. Ceci donne lieu à ce qui est appelé une « prime CEE » ou « prime énergie », comme celle obtenue par Greenfield, en 2016 et qui aura permis de financer à hauteur de 30% les travaux engagés pour améliorer son efficacité énergétique. Le Data Center est ainsi devenu pionnier dans la valorisation d’économies d’énergie grâce à un système de refroidissement innovant : son implantation dans une zone où la température moyenne annuelle est proche de 11°C permet d’associer une climatisation classique à un système de récupération de l’air extérieur, le « free cooling », synonyme d’économies d’énergie et de respect de l’environnement.

TIER IV, la meilleure classification de disponibilité des équipements
Sur Greenfield, la performance énergétique ne se fait pas au détriment de la sécurité des installations puisque le Data Center est également classifié Tier IV. Les Data Centers peuvent être classés en 4 niveaux : tandis que les Data Centers en Tier I présentent des points uniques de défaillance pouvant nécessiter des interruptions de service pour des entretiens préventifs ou des travaux de maintenance annuel, les Data Centers Tier IV possèdent tous les éléments nécessaires à leur fonctionnement de manière redondée. Leurs équipements offrent ainsi un taux de disponibilité de 99,995%. En 2015, Greenfield devient le premier et seul Data Center en France à avoir obtenu la certification Tier IV, attestant de l’excellence opérationnelle de ses installations.

*Le Power Usage Effectiveness est un indicateur d’efficacité énergétique d’un Data Center caractérisé par le ratio énergie totale consommée / énergie directement utilisée par l’informatique.

Dans la même chaîne thématique