• Taille du texte
  • Contraste
  • 14.02.2018
  • 0

Suppression dividende majoré – Interview de Cyril Meilland, Directeur de la communication financière de Crédit Agricole S.A.

L’Autorité Bancaire Européenne et la Banque Centrale Européenne considèrent que le paiement d’un dividende majoré à certains actionnaires constitue une « distribution préférentielle », non conforme à la réglementation bancaire européenne. Sous peine d’un impact significatif sur ses ratios de solvabilité, Crédit Agricole S.A. doit donc supprimer ce dispositif d’ici septembre 2018. Crédit Agricole S.A. proposera donc, à l’Assemblée générale des actionnaires du 16 mai, la suppression de la clause statutaire de majoration du dividende. En guise de mesure compensatoire, Crédit Agricole S.A. versera aux ayants droit une indemnité égale à une action ordinaire nouvelle pour 26 actions nominatives ouvrant droit au versement d’un dividende majoré au titre de l’exercice 2017. Compte tenu du cours moyen pondéré de l’action Crédit Agricole S.A. observé sur une période de 60 jours de bourse achevée le 12 février 2018 au soir (14,55€), la valeur de l’indemnité ressort à environ 0,56 € par action.