• Taille du texte
  • Contraste

Énergie verte : une réalisation exemplaire pour CAL&F et les Caisses régionales

Unifergie, les Caisses Régionales de Crédit Agricole de Franche-Comté et Pyrénées Gascogne, et leurs partenaires ont inauguré une centrale de cogénération* biomasse** bois à Novillars (Doubs), le projet CBN. Avec une capacité de 20 MWe et une puissance thermique de 63MWth, cette unité vendra de l’électricité à EDF et de l’énergie thermique, sous forme de vapeur d’eau, à la papeterie centenaire locale GEMDOUBS, fabricant de papier pour emballages.

Quels sont les acteurs impliqués dans ce projet de 87 M€ ?

Unifergie, accompagnée des Caisses Régionales de Crédit Agricole de Franche-Comté de Champagne-Bourgogne, participe au pool bancaire qui a apporté 65 M€ pour financer la centrale. Crédit Agricole Franche-Comté Investissements et Crédit Agricole Pyrénées Gascogne Énergies Nouvelles sont investisseurs dans la centrale, aux côtés d’Akuo Energy, 1er producteur indépendant français d’énergie renouvelable, de la Banque des Territoires (groupe Caisse des Dépôts) et de GEMDOUBS.

Pourquoi cette opération est-elle exemplaire ?

Par la technique de la cogénération bois, qui produit une énergie continue avec un rendement élevé, ce projet s’inscrit pleinement dans la transition énergétique. C’est aussi une réalisation exemplaire en terme d’économie circulaire puisque le bois utilisé vient de forêts à proximité de la centrale, dont l’exploitation n’avait pas de débouchés. La centrale CBN permet ainsi de préserver 50 emplois dans la filière bois et a créé une vingtaine d’emplois pour son fonctionnement.

Cette opération améliore également l’empreinte environnementale de GEMDOUBS qu’elle approvisionne en chaleur. Grâce à la fourniture annuelle de 200 000 tonnes de vapeur à un prix maîtrisé, il contribue surtout à augmenter la compétitivité de la papeterie. Après la mobilisation de 120 personnes durant les 27 mois de construction et en pérennisant les 70 emplois de l’usine centenaire, ce projet contribue à redynamiser le tissu industriel de la région Bourgogne-Franche-Comté.

Avec près de 500 K€ de refinancement citoyen au terme de la période de la période souscription qui a suivi l’inauguration, il s’agit enfin du premier projet biomasse français ouvert, a fortiori avec succès, au financement participatif.

* Technique qui récupère la chaleur dégagée par la production d’électricité, qui permet de réduire de 30 à 50% les émissions de gaz à effet de serre (GES).

** Matière organique d’origine végétale ou animale qui permet de produire de l’énergie sans GES.

Dans la même chaîne thématique