• Taille du texte
  • Contraste

Une absolue nécessité de s’engager

Face aux grandes transformations de notre société qui font émerger des enjeux sociétaux et environnementaux majeurs, pour ne pas dire vitaux, le groupe Crédit Agricole a pleinement conscience de son rôle et de ses responsabilités.

Il s’est positionné clairement comme un acteur engagé dans la promotion et la mise en œuvre d’une finance responsable soucieuse de produire des effets positifs pour une économie plus inclusive et moins carbonée.

Un engagement national et mondial

 

Le 22 septembre dernier, Crédit Agricole S.A. adhérait aux « Principles for Responsible Banking », lors de l’Assemblée générale des Nations Unies. Ces Principes ouvrent la voie à la transformation du secteur bancaire mondial vers un modèle plus inclusif et plus durable. Crédit Agricole S.A. rejoignait dans le même temps le « Collective Commitment to Climate Action » des Nations Unies, qui fixe des mesures concrètes que les banques doivent prendre pour renforcer leurs contributions.

Quelques semaines plus tôt, à l'occasion du G7 en France, le Crédit Agricole rejoignait le B4IG (Business For Inclusive Growth) avec 33 autres groupes mondiaux, marquant ainsi son engagement à agir pour réduire durablement les inégalités et promouvoir une croissance plus inclusive et plus durable.

Fin 2018 déjà, le Crédit Agricole s’était engagé avec 12 grands Groupes pour soutenir le quotidien des français, en plus des mesures de gel tarifaire en 2019 et de plafonnement des frais à 25 euros pour tous les clients fragiles qu’il avait déjà annoncées. Il s'agissait de 5 mesures portant sur la prévention des difficultés financières, la maîtrise du budget et des dépenses courantes, l'insertion des jeunes et l'accès à l'emploi.

 

Des actions concrètes qui se multiplient

 

Pour avoir de la valeur, les engagements pris doivent évidemment être suivis d’effets. De nombreuses actions très concrètes ont déjà été menées au sein du Groupe. Tour d’horizon de quelques-unes.

 

Dans le domaine de la finance verte

- Intensification de la stratégie de Finance verte et Investissement responsable d’Amundi qui a lancé plusieurs initiatives visant à réorienter les flux de capitaux vers des investissements dans la transition énergétique. Cela intègre aussi bien des fonds ouverts de green bonds, de solutions equity visant à réduire le risque carbone ou des partenariats innovants, notamment avec l’IFC, AIIB et EIB* pour aider ses clients à aligner leurs portefeuilles avec des économies bas carbone. Par ailleurs, Amundi a monté deux partenariats avec des corporates (EDF et CEA) afin de financer des infrastructures vertes et d’aider au financement des jeunes entreprises vertes de demain.

 

- Prise en compte très concrète des grands enjeux de développement durable chez Crédit Agricole CIB avec, par exemple, la structuration de nouveaux financements dédiés à la transition énergétique à hauteur de 114 Mds€ entre 2016 et 2018, ou encore avec l’estimation systématique de l’empreinte carbone liée aux financements et investissements. Mais aussi la mise en marché de produits à impact positif - 48,1 Mds d’obligations vertes, sociables et durables ont ainsi été arrangées pour ses grands clients en 2018 - ou encore la contribution à des financements durables et innovants.

 

 

- Accélération d'Unifergie, filiale de Crédit Agricole Leasing & Factoring dédiée au financement des énergies et des territoires, dans les énergies renouvelables. Unifergie a ainsi financé à fin 2018, 5510 MW de puissance électrique pour plus de 4,5 Md€ de financements, soit la consommation annuelle de plus de 2,1 millions de foyers, grâce au photovoltaïque (39%), à l’éolien (33%), à la performance énergétique (15%), à la biomasse (10%), à l’hydroélectricité et à la géothermie (3%).

 

En matière d’inclusion

 

- Soutien de la Fondation Crédit Agricole Solidarité & Développement à de grands dispositifs nationaux comme « Territoires zéro chômeur de longue durée » (TZCLD). Afin que les personnes en situation de pauvreté aient la possibilité de (re)construire leur vie par le travail, TZCLD permet la création d’« entreprises à but d’emploi » qui recrutent en contrat à durée indéterminée des demandeurs d’emploi au chômage depuis plus d’un an.

- Développement d’actions visant à faciliter l’accès au numérique pour tous : face à l’ampleur du défi numérique, le Crédit Agricole a signé fin 2018 la Charte d’engagement pour un numérique inclusif. Les Caisses régionales s’engagent pour être toujours plus utiles au territoire. Elles détectent les besoins d’accompagnement, sensibilisent et accompagnent clients et non clients : certaines mettent à disposition des espaces dédiés au numérique dans leurs agences (comme par exemple les expérimentations en Franche Comté, Normandie-Seine ou Brie Picardie) et accompagnent les citoyens dans leurs démarches en ligne.

 

                                                        

- Accompagnement des entreprises sociales et solidaires par Amundi avec notamment Amundi Finance et Solidarité, premier fonds d’investissement social et solidaire en France avec 250 M€ d’encours sous gestion. 1 million d’épargnants confient à Amundi 3,5 Mds d’épargne salariale solidaire.

 

- Développement de la Fondation Grameen Crédit Agricole engagée dans la lutte contre la pauvreté dans les pays émergents. La Fondation intervient dans près de 40 pays aujourd’hui. Ses encours atteindront bientôt 100 M€ en faveur de près de 80 institutions de microfinance et de nombreuses entreprises de Social Business.

* IFC : Société Financière Internationale ou International Finance Corporation – IFC

AIIB : Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures

BEI : Banque européenne d’investissement