• Taille du texte
  • Contraste
  • 15.03.2018
  • 0

Crédit Agricole CIB et IFC concluent une opération synthétique de transfert de risque pour un montant de 2 milliards USD en faveur des marchés émergents

Paris, le 15 mars 2018 - IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, et Crédit Agricole CIB annoncent la conclusion d'une opération innovante permettant à la Banque d’accroitre ses activités de financement du commerce international et d’allouer 510 millions de dollars de nouveaux financements dans le secteur de la santé, l’éducation, les infrastructures ou d’autres secteurs clés dans les pays émergents.

5aa008a22d40ce284365b841.jpeg

Les deux institutions ont conclu une opération de transfert de risque dans laquelle IFC garantit à hauteur de 85 millions de dollars un portefeuille d’actifs de Crédit Agricole CIB d’un montant notionnel de 2 milliards de dollars ; ce portefeuille est constitué principalement de financements d’activités commerciales dans les marchés émergents. Dans une opération synthétique de transfert de risque, les investisseurs apportent à la banque une couverture du risque de crédit sur des actifs qui restent à son bilan. Cette garantie permet à la banque de libérer des fonds propres et de les réallouer dans de nouveaux financements. Une première opération de cette nature a été réalisée en 2014 entre IFC et Crédit Agricole CIB.

Olivier Bélorgey, Directeur Financier de Crédit Agricole CIB, précise : « Nous sommes ravis de mettre en place des titrisations synthétiques de transfert de risque avec des partenaires, comme IFC, dont les actions visent à favoriser le développement économique et social. Les opérations de transfert de risque que nous réalisons ensemble nous permettent de réallouer le capital libéré dans des financements socialement responsables, exerçant ainsi un effet multiplicateur. Crédit Agricole, de par son ADN, souhaite promouvoir ces financements qui présentent en outre un très fort potentiel de croissance. »

Stephanie von Friedeburg, Chef des opérations d'IFC, ajoute : « IFC s'est engagé à utiliser des produits financiers innovants et à impact social pour fournir aux banques davantage de ressources en capital en vue de soutenir les financements sur les marchés émergents. Notre transaction avec Crédit Agricole CIB en est un exemple particulièrement convaincant

Dans cette opération, Crédit Agricole CIB s’engage à réallouer le capital libéré à hauteur de 510 millions de dollars dans de nouveaux financements à caractère social dans les pays émergents, et conformes aux Principes des obligations sociales 2017 (Social Bonds Principles 2017). Crédit Agricole CIB proposera aux emprunteurs potentiels des conditions financières avantageuses si l’objectif de 510 millions de dollars de prêts à caractère social n’est pas atteint d’ici 2 ans.

Cette transaction renforce le partenariat entre Crédit Agricole CIB et permet d’alimenter le canal de distribution de risque de crédit sur cette classe d’actif en sur les marchés émergents, inauguré en 2014 lors de la première transaction entre IFC et Crédit Agricole CIB. Cette première opération était innovante car elle démontrait aux acteurs du marché qu’il était possible de structurer une transaction de transfert de risque sur des actifs émergents. Cette nouvelle opération le confirme et devrait ouvrir la voie à des transactions similaires en faveur des pays émergents.

Ces deux transactions de transfert de risque soulignent l'expertise de Crédit Agricole CIB et d’IFC, et leur capacité à combiner des solutions d’optimisation de fonds propres bancaires avec des objectifs d'investissement et de prêt socialement responsables.

Dans la même chaîne thématique