• Taille du texte
  • Contraste
  • 11.10.2019
  • 0

MOBILITE, TRAVAIL, LOGEMENT, CONSOMMATION : Les nouvelles habitudes des urbains

LCL lance l’Observatoire des urbains, une enquête régulière réalisée avec Harris Interactive. Voici les résultats de l’étude.

Les principaux enseignements :

  • Plus de la moitié des urbains envisagent de passer à la voiture électrique ou hybride ;
  • Pour 9 urbains sur 10, la priorité est de devenir propriétaire ;
  • Près d’un urbain sur quatre utilisent déjà le paiement sans contact ;
  • Les trois quarts des actifs sont tentés par le télétravail. Un salarié sur deux serait prêt à l’expérimenter au moins un jour par semaine ;
  • Une fois rentrés chez eux, un tiers des Français consultent encore leurs SMS et emails professionnels.

 

LES URBAINS VEULENT CONSOMMER RESPONSABLE

Les urbains se montrent sensibles à l’émergence d’une consommation plus responsable.

  • Près de 6 urbains sur 10 déclarent être prêts à payer plus cher un produit éthique, fabriqué en France, issu de l’agriculture biologique ou d’un circuit court. 4 urbains sur 10 achètent régulièrement des produits de seconde main.
  • Préoccupés par le développement durable, 9 urbains sur 10 préfèrent faire leurs achats dans un magasin physique plutôt que sur Internet. 80% des urbains restent par ailleurs fidèles aux commerces de proximité. 

 

ACCÉDER À LA PROPRIÉTÉ, UNE OBSESSION POUR LES URBAINS

L’idée de devenir propriétaire de son logement revêt une grande importance pour l’ensemble des Français.

  • Chez les urbains, ils sont 9 sur 10 à considérer que c’est important et 5 sur 10 à considérer que cela est prioritaire.
  • Alors que la moitié des urbains est déjà propriétaire de son logement principal, ils sont un sur quatre à souhaiter réaliser un autre investissement locatif pour le louer. 38% des urbains souhaitent acheter une résidence secondaire et faire de la défiscalisation grâce à des investissements immobiliers.

 

LES URBAINS REDÉCOUVRENT LES VERTUS DES TRANSPORTS COLLECTIFS

Les urbains reconnaissent des qualités et un avenir aux nouveaux modes de transports, notamment collectifs.

  • 80% des Parisiens utilisent les transports en commun. Plus globalement, les urbains sont 70% à utiliser la voiture et 42% à utiliser les transports en commun.
  • Les urbains, et notamment les Parisiens, se montrent intéressés par le covoiturage, les VTC ou encore les vélos en libre-service. Ils ont pour avantage : le prix (94%), le temps de trajet (92%) ou l’impact environnemental (80%). 
  • L’urgence environnementale pousse les urbains à choisir des solutions vertes. Plus de la moitié d’entre eux envisagent d’avoir un jour une voiture électrique ou hybride. 41% d’entre eux ont également déjà emprunté un vélo en libre-service.

 

LE TÉLÉTRAVAIL PLEBISCITE PAR LES ACTIFS URBAINS

Trois quarts des actifs se montrent intéressés pour expérimenter le télétravail.

  • Dans le détail, ils sont 53% à être prêts à travailler à distance une fois par semaine. Les plus intéressés sont les jeunes de moins de 35 ans (60%) et les cadres et professions libérales (66%).
  • Déjà, 1 actif urbain sur 5 affirme avoir recours au télétravail une fois par semaine. Un choix justifié par la liberté d’organiser le temps comme ils le souhaitent (47%) et la réduction du temps de transport (32%).
  • Lorsqu’ils cherchent un travail, la possibilité d’avoir recours au travail à distance est un des critères de choix des futurs salariés (après la rémunération et la localisation de l’entreprise).

 

PLUS DE TEMPS LIBRE SANS TRAVAILLER MOINS : LE PARADOXE DES URBAINS

  • La grande majorité des urbains, notamment les jeunes (86%), les cadres (87%) et les Parisiens (81%), déclarent être en manque de temps au cours d’une semaine normale.
  • Ils souhaiteraient avoir plus de temps pour les loisirs (49%), pour se reposer (45%) ou pour profiter de leur famille (40%).
  • Paradoxalement, 6 urbains sur 10 ne souhaitent pas travailler moins et trouvent que les horaires d’ouverture des lieux qu’ils fréquentent (cinéma, magasins, écoles, banques…) sont adaptés à leur rythme de vie.

 

LE PAIEMENT SANS CONTACT ENTRE DANS LES HABITUDES DES URBAINS

  • 36% des urbains, en particulier les plus jeunes, plébiscitent les moyens de paiement qui permettent une plus grande rapidité de la transaction.
  • Un jeune sur quatre préfère déjà payer via une carte bancaire sans contact alors que ce service est disponible depuis seulement 2015 en France.

 

Les enquêtes de Harris Interactive pour l’Observatoire LCL ont été réalisées en ligne du 7 au 13 novembre 2018 et du 11 au 18 décembre 2018 sur un échantillon de 1 000 personnes représentatif des urbains, c’est-à-dire des Français âgés de 18 ans et plus résidant dans une agglomération de 100 000 habitants ou plus. Certaines questions ont également été posées à un échantillon miroir de non-urbains, soit 1 000 personnes représentatives des Français âgés de 18 ans et plus habitant dans une agglomération de moins de 100 000 habitants ou en zone rurale.