• Taille du texte
  • Contraste
  • 16.03.2017
  • 0

Sofinscope : Le budget alimentation des Français en hausse pour la deuxième année consécutive

En hausse de 3% par rapport à 2016, le budget alimentation des Français s’élève à 385 € par mois. Les Français recherchent le meilleur rapport qualité-prix : ils veulent consommer plus sain et se faire plaisir, mais à un tarif raisonnable. Tels sont les principaux enseignements de la nouvelle édition du Sofinscope, le baromètre de Sofinco (marque de Crédit Agricole Consumer Finance) qui s’inscrit au cœur de la consommation et du quotidien des Français.

58caab7c1f16216e078b457b.jpeg

Une augmentation structurelle

Pour la première fois depuis 2013, première édition de ce baromètre, la part des Français estimant que leurs dépenses alimentaires augmentent, est en hausse de 2 points (49%). 47% d’entre eux estiment même leur budget alimentaire trop élevé (+3 points). Le montant mensuel dépensé vient corroborer ces indicateurs : à 385 € par mois, il est en hausse pour la deuxième année consécutive (+12 € par rapport à 2016 et +20 € par rapport à 2015).

« L’augmentation observée ne semble pas conduire les Français à des arbitrages ou à exclure la notion de plaisir. Elle apparaît ainsi comme structurelle et s’explique par l’attention constante des Français à choisir des produits de qualité », analyse Didier Bourdonnais, Directeur Marketing et Communication Clients de Crédit Agricole Consumer Finance France.

Prix et qualité, toujours en tête des critères d’achat

Le prix reste le premier critère retenu par les Français (77%, +1 point), suivi par la qualité gustative (43%, +3 points), la provenance des produits (31%, -3 points) et leur composition (28%, +1 point). Les personnes interrogées se montrent également attentives à leur qualité nutritionnelle, profitant des nouvelles normes en matière d’emballage pour mieux contrôler leurs achats (23%, +5 points) et ainsi prendre soin de leur santé.

Une attention quotidienne pour réduire son budget

Pour maîtriser leur budget, 88% des Français cuisinent leurs restes afin de limiter le gaspillage (+1 point). Ils privilégient les promotions (81%, -1 point), comparent les prix (79%, +1 point), utilisent les coupons de réduction (77%, -2 points), achètent des marques distributeur (62%, +2 points) ou en plus grand format (50%, +1 point).

Les achats en grande distribution progressent (supermarchés : 38%, -1 point et hypermarchés : 37%, +1 point) au détriment des achats directs auprès des producteurs (32%, -7 points). Si les achats alimentaires en ligne (4%, stable) et sur les marchés (4%, -1 point) restent stables, les hard discounters sont davantage privilégiés par les Français (12%, +3 points) alors qu’ils connaissaient l’an dernier leur plus bas score dans ce baromètre.

La quasi-totalité des Français (93%, +1 point) a  choisi de renforcer son engagement auprès d’enseignes via des cartes de fidélité (79%) ou de facilité de paiement (2%) voire en utilisant les deux types de cartes (12%, +3 points), afin de bénéficier d’avantages et de bons plans.

 

Tous les résultats du Sofinscope sur : www.sofinscope.fr

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre Opinion Way pour Sofinco ».