• Taille du texte
  • Contraste

L’édition 2019 du Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises récompense la thèse d’histoire de Florence Brachet-Champsaur consacrée aux Galeries Lafayette et la mode de 1893 à 1969

Pour son édition 2019, le Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises a été attribué à Florence Brachet-Champsaur pour sa thèse intitulée « Créer, c’est avoir vu le premier ». Les Galeries Lafayette et la mode (1893-1969). Cette thèse d’histoire a été soutenue à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) sous la direction de Patrick Fridenson.

Cette recherche interroge, dans une perspective historique, la place et le rôle des Galeries Lafayette, dans la création, la production et la diffusion de la mode. Elle montre que cette entreprise a joué un rôle actif dans l’industrie de la mode parisienne qui ne se limite pas à la distribution  des produits de créateurs. On voit qu’il s’agit alors d’un processus de co-création par l’intermédiaire du financement des maisons de mode et de leurs collections, le développement de marques propres et la construction d’une clientèle dont une bonne part est internationale. L’ensemble de ces activités repose sur une compréhension de « l’air du temps » qui permet aussi aux Galeries Lafayette de développer un ensemble de compétences. Cette recherche, d’excellente facture dans le fond comme dans la forme, apporte un éclairage inédit sur les capacités d’intégration verticale, d’innovation, d’agilité et d’adaptation qui font des Galeries Lafayette un acteur clé en matière d’industrie, de mode et de distribution. La thèse de Florence Brachet-Champsaur s’appuie sur un grand nombre de sources, à la fois privées (archives des Galeries Lafayettes, archives bancaires, archives de la Chambre syndicale de la couture…) et publiques.

 

Le Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises valorise des travaux de recherche inédits sur l’histoire des entreprises en France du 19ème au 21ème siècle. Le Prix s’attache à distinguer la pertinence et l’originalité de la problématique, la solidité des sources et de la méthode ainsi que la qualité de l’écriture de l’ouvrage. Présidé par Elisabeth Eychenne, membre du conseil d’administration de la Fondation Maison de Salins et directrice générale du Crédit Agricole de Franche-Comté, le jury est composé de personnalités de la banque, de l’université, de la recherche et de la presse. Le prix est doté de 6 000 euros dont la moitié est destinée à faciliter la publication du travail primé dans la collection « Perspectives historiques – Entreprises » des Presses universitaires François Rabelais.

Organisé en partenariat avec la revue « Entreprises et Histoire », le Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises est porté par la Fondation d’entreprise Maison de Salins. Celle-ci est basée à Salins-les-Bains, dans le Jura, où se trouve le siège social de la première caisse locale, berceau du Crédit Agricole. La Fondation, lieu de rencontre et de réflexion, s’attache à promouvoir le modèle coopératif et à mettre en valeur son histoire.

Dans la même chaîne thématique