• Taille du texte
  • Contraste

La Fondation Grameen Crédit Agricole est l'un des 10 lauréats du programme pour l'innovation en matière d'adaptation du GEF

La Fondation Grameen Crédit Agricole est l'un des 10 lauréats du Programme pour l'innovation en matière d'adaptation du Global Environment Facility (GEF) [Fonds pour l'Environnement Mondial]. Ce concours fournit un financement de démarrage pour des initiatives innovantes destinées à aider les pays vulnérables face à l'aggravation de la crise climatique.

Le Programme du Global Environment Facility - Soutenir les innovations qui aident les populations vulnérables face au changement climatique

Le Programme pour l'innovation en matière d'adaptation du GEF accélère l'innovation et l'action du secteur privé en faveur des populations vulnérables. Ouvert aux soumissions directes des innovateurs du secteur technologique et du secteur privé, ce programme soutient des solutions d'adaptation aux effets néfastes du changement climatique, financièrement viables et évolutives.

Le GEF a annoncé 10 nouveaux lauréats, parmi les 418 candidats, de son Programme pour l'innovation en matière d'adaptation. Chaque concept gagnant pourra bénéficier de subventions du Fonds spécial pour les changements climatiques [Special Climate Change Fund – SCCF] et du Fonds pour les pays les moins avancés [Least Developed Countries Fund – LDCF], hébergés par le GEF, qui ont permis, au cours des 20 dernières années, de financer de manière ciblée des projets de résilience climatique dans les pays en développement et à faible revenu.


Le projet de la Fondation Grameen Crédit Agricole : mettre en place des cadres d'intervention et des indicateurs communs pour accroître le financement de l'adaptation au changement climatique et de la conservation de la biodiversité.

Il existe aujourd'hui peu de financements publics et privés pour l'adaptation au changement climatique et la conservation de la biodiversité, notamment dans le secteur de la finance inclusive. L'une des principales raisons est que le secteur manque de cadre et d'indicateurs communs pour évaluer l'opportunité des prestataires de services financiers (PSF) de développer et de mettre à l'échelle ce type d'offre.

En coordination avec cinq autres organisations, dont son partenaire YAPU Solutions, le projet de la Fondation vise à fournir aux acteurs publics et privés des cadres d'intervention communs, des indicateurs et des produits spécifiques pour les aider à coordonner leur méthodologie, leurs activités et à proposer une offre concrète. Cela permettra aux PSF de recevoir un soutien financier, technique et technologique pour accompagner les projets d’adaptation au changement climatique et de conservation de la biodiversité de leurs clients, en particulier les plus vulnérables : les petits producteurs et les communautés rurales.

L'approche s'appuie sur les méthodologies existantes et éprouvées du projet « Microfinance pour l’adaptation fondée sur les écosystèmes » du Programme des Nations unies pour l’environnement et sur le Green Index 3.0 du groupe d'action Green Inclusive and Climate Smart Finance (GICSF). L'objectif est d'aider les PSF à surveiller et à améliorer la résilience au changement climatique et les impacts sur la biodiversité de leur institution et de leurs clients. Le présent projet s'appuie sur ces expériences préliminaires et vise à déployer cette approche au profit de l'ensemble du secteur de la finance inclusive.

« Dans un premier temps, la Fondation va mettre en place un véhicule de financement mixte et piloter ce triple programme d'assistance (financière, technique et technologique) avec quatre institutions de microfinance. Nous souhaitons ensuite encourager d'autres acteurs à utiliser ce véhicule et les outils proposés. Cela s'inscrit pleinement dans notre stratégie de soutien de nos partenaires pour renforcer l’adaptation au changement climatique des petits exploitants et des communautés rurales. » - Eric Campos, Délégué Général, Fondation Grameen Crédit Agricole.

Dans la même chaîne thématique