• Taille du texte
  • Contraste

Le groupe Crédit Agricole investit 100 millions d’euros dans le nouveau fonds de place dédié à la filière aéronautique géré par Ace Capital Partners

Le groupe Crédit Agricole apporte un appui significatif au fonds d'investissement aéronautique créé pour renforcer les fonds propres des entreprises françaises stratégiques de cette filière fragilisée par la crise sanitaire et économique actuelle, préparer l’après-crise, les accompagner dans leur développement et soutenir la consolidation du secteur.

Le groupe Crédit Agricole, grâce à la mobilisation collective des Caisses régionales, de LCL et de Crédit Agricole S.A., investit 100 millions d’euros aux côtés de l'État, des quatre principaux industriels du GIFAS - Airbus, Dassault, Safran et Thalès -, et de Tikehau Capital.

Cet investissement en faveur de la filière aéronautique vient soutenir les axes principaux du Plan de Relance, et s’inscrit dans la raison d’être du Groupe Crédit Agricole « Agir chaque jour dans votre intérêt et celui de la société ». Il vise :

  • La protection, à court terme, des entreprises fragilisées par la crise sanitaire,
  • Le maintien des compétences et des savoir-faire sur cette filière de plus de 380 000 employés,
  • L’accompagnement des PME et ETI de la filière sur leurs efforts d’innovation et leur transformation numérique

 

« L’investissement de plus de 20 Caisses régionales du Crédit Agricole conforte notre soutien durable de la filière aéronautique sur tous les territoires. Il permettra de contribuer à pérenniser et transformer cette filière d’excellence française », explique Nicolas Langevin, Directeur Général de la Caisse régionale du Credit Agricole Toulouse 31.

 

De son côté, Olivier Nicolas, Directeur de la Banque des Entreprises, Institutionnels, et Gestion de Fortune de LCL confirme qu’« en investissant dans le fonds Ace Aéro Partenaires, et en tant qu'arrangeur du premier PGE Aéro le 23 décembre dernier, LCL témoigne de son soutien à cette filière. Post Covid, les enjeux de la filière seront immenses : consolidation d'un socle industriel affaibli par la crise, préservation des capacités de recherche et développement, et bien sûr, accélération de l'innovation au service de la transition écologique. LCL sera fier d’y participer aux côtés des autres entités du Groupe Crédit Agricole. »

 

La gestion de ce fonds est assurée par la société de capital investissement Ace Capital Partners, filiale de Tikehau Capital, spécialisée dans les secteurs industriels et technologiques stratégiques qui investit dans des acteurs de niche (Support Capital) et dans des plateformes de consolidation de la filière (Platform Capital).

 

Marwan Lahoud, Executive Chairman d’Ace Capital Partners, déclare : « Nous saluons l’engagement du Crédit Agricole dans ce véhicule d’investissement clé pour la filière aéronautique que nous avons le plaisir de gérer et qui atteint, grâce à cet investissement, une étape importante de son développement. Nous nous réjouissons de pouvoir compter sur ce nouveau partenaire stratégique dans notre travail d’investisseur sectoriel engagé dans la sauvegarde et le renforcement de cette industrie de pointe. »

 

Antoine Flamarion et Mathieu Chabran, co-fondateurs de Tikehau Capital ajoutent : « Nous nous réjouissons de cet investissement du Crédit Agricole qui est un partenaire de longue date. Sa contribution très significative sera un atout important pour la réussite du fonds dédié à la filière aéronautique dans lequel nous avons souhaité, au-delà du rôle de gestionnaire de notre filiale Ace Capital Partners, engager notre propre bilan, en ligne avec notre stratégie d’alignement d’intérêts avec nos partenaires investisseurs. »

 

Au moment de son lancement le 28 juillet 2020, le fonds aéronautique, dont la première levée avait totalisé un montant total d’engagements de 630 millions d’euros1, affichait l’ambition de disposer rapidement de 1 milliard d’euros d’encours, et cet investissement du Crédit Agricole constitue donc une étape importante vers la réalisation de cet objectif.

____________________________________________

Levés auprès l’Etat (200 millions d’euros), d’Airbus, Safran, Dassault et Thalès (200 millions d’euros), et de Tikehau Capital (230 millions d’euros).

Dans la même chaîne thématique