Pour une meilleure expérience de navigation et bénéficier de l'ensemble des fonctionnalités de credit-agricole.com, nous vous conseillons d'utiliser le navigateur Edge.
  • Taille du texte
  • Contraste

Marché de l’occasion : les Français sont-ils prêts à oublier le neuf ?

Avec la crise sanitaire, le marché de l’occasion s’est nettement développé. Les produits de seconde main répondent à deux préoccupations fortes des Français : leur pouvoir d’achat, mais aussi la protection de l’environnement.



Les Français de plus en plus nombreux à faire le choix de la seconde main…

Huit Français sur dix reconnaissent qu’aujourd’hui, il est facile d’acheter ou de vendre des produits d’occasion (81%). En acheter fait d’ailleurs partie des habitudes de près d’un Français sur deux (45%). Les chiffres relevés sur la dernière année le confirment : 63% ont acheté et/ou vendu des biens d’occasion (+20 points vs 2013), avec des budgets moyens de 288€ pour l’achat et de 165€ pour la vente. Tendance qui a émergé plus tardivement, notamment avec l’essor des smartphones, le marché du reconditionné, bien que moins développé, connaît une croissance galopante : en 2021, il attire un quart des Français (26%), avec un budget moyen alloué de 190€. Par ailleurs, 29% des Français ont acquis gratuitement des produits de seconde main.

… surtout les jeunes

Si le recours aux produits de seconde main s’est répandu parmi toutes les catégories de la population, le développement du marché de l’occasion est avant tout porté par les jeunes, plus familiers des plateformes en ligne et plus sensibles aux différents bénéfices qu’ils lui attribuent (à la fois financiers et environnementaux). 39% des 18-24 ans avaient acheté ou vendu des produits d’occasion en 2013 ; ils sont désormais 83% (+44 points). En comparaison, ce résultat progresse de 17 points chez les Français de 50 ans et plus (de 36% à 53%).

Les lieux de vente physiques restent privilégiés

Les lieux physiques restent en tête des lieux d’achat de biens d’occasion (72% des réponses, dont 36% pour les brocantes et vides-greniers). Les sites internet séduisent 64% des personnes interrogées, avec principalement les sites et applications dédiés (Backmarket, Vinted, Leboncoin…).

Une solution pour faire des économies…

Près des deux tiers des Français déclarent être davantage à la recherche de moyens de faire des économies avec la crise sanitaire (64%). Les achats d’occasion sont une réponse à ces préoccupations budgétaires : 67% des personnes interrogées déclarent qu’elles seraient intéressées pour les produits d’occasion pour faire des économies, et 48% pour acheter des produits qu’ils ne pourraient pas s’offrir neufs.

… et préserver l’environnement…

Au-delà du gain financier, les Français voient également un avantage écologique à l’achat de biens d’occasion : la préservation de l’environnement. Un Français sur deux serait intéressé par ce type d’achats pour être plus respectueux de l’environnement (51%), et les deux tiers déclarent connaître le principe de l’économie circulaire (67%). Par ailleurs, huit Français sur dix trouvent que lutter contre le gaspillage est important (86%) et cherchent à donner une seconde vie à leurs biens (75%).

… mais quelques freins demeurent

Même si les bénéfices sont bien identifiés et que 50% des personnes interrogées pensent que les biens d’occasion sont d’aussi bonne qualité que les produits neufs, les Français redoutent un mauvais investissement. 57% remettent en cause l’honnêteté des vendeurs et ont peur de se faire arnaquer, et 52% n’ont pas confiance dans la solidité et la fiabilité des produits d’occasion. L’attachement aux produits neufs et à la propriété demeure également profondément ancré dans les habitudes d’une majorité de Français (58%).

Une tendance qui va encore accélérer ?

Dans l’année à venir, un quart des Français envisage d’augmenter sa consommation de produits d’occasion (24%, soit -3 points par rapport à 2013) et 63% de la maintenir au même niveau (+9 points). Au total, ce sont 87% qui n’envisagent donc pas de la diminuer (+6 points).

A plus court terme, un peu plus d’un quart des Français envisage d’offrir des articles d’occasion à son entourage pour les fêtes de fin d’année (28%). Ils se tourneraient plutôt vers des jouets (36%), des vêtements (33%), des accessoires (27%), ou encore des produits high-tech (26%). Les Français restant attachés aux produits neufs, ce type de cadeau n’est pas sans risque : 62% des personnes interrogées appréhendent la réaction de leurs proches s’ils leur offrent un cadeau d’occasion.

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre OpinionWay pour Sofinco ».

Dans la même chaîne thématique