Pour une meilleure expérience de navigation et bénéficier de l'ensemble des fonctionnalités de credit-agricole.com, nous vous conseillons d'utiliser le navigateur Edge.
  • Taille du texte
  • Contraste

Sofinscope : les Français et le budget mariage

Se marier en 2022 : un niveau record attendu, un budget en forte hausse, un financement prioritairement par l’épargne, des préoccupations éco-responsables encore faibles. 

4gehkikrdy-phpxcpbtn
Le nombre de mariages pourrait atteindre un niveau record en 2022
Après un premier rebond en 2021 limité par des contraintes sanitaires persistantes, la hausse des demandes auprès des professionnels du secteur laisse présager un nombre de mariages record cette année (incluant les mariages initialement prévus en 2022 mais aussi les mariages des années précédentes qui ont dû être reportés)[1]. 41% des Français non-mariés envisagent aujourd’hui de sauter le pas un jour. L’intention de se marier progresse particulièrement chez les jeunes français : 76% des non-mariés âgés de 18-24 ans ont pour intention de se passer la bague au doigt, soit 3 points de plus qu’en 2021.

Un budget mariage en forte hausse : + d’invités et une inflation des prix
Libérés des jauges et des restrictions, les Français organiseraient leur mariage « comme avant », notamment en ce qui concerne le nombre d’invités envisagé : 58 invités en 2022 contre 50 invités en 2021. A la hausse du nombre de convives s’ajoute également un facteur économique incontournable : l’inflation. Evalué à 7 528€ l’an dernier pour 50 invités, il s’élève désormais à 8 888€ (pour 58 personnes), soit une progression de 1 360€ (+15%). Il s’agit du budget le plus élevé depuis le début du baromètre.
Si les Français envisagent un budget plus élevé pour leur mariage, ils revoient à la baisse depuis plusieurs années le budget alloué aux cadeaux pour un mariage auquel ils seraient invités. Entre 2019 et 2022, le budget cadeaux a diminué de 36€ et s’établit aujourd’hui à 134€.

Afin de financer leur mariage, les Français miseraient encore plus qu’avant sur leur épargne.
76% des Français auraient recours à leur épargne (+2 points depuis 2021) pour financer leur mariage. Les Français ont en effet massivement épargné depuis deux ans, ce qui leur permettrait de financer l’évènement, même avec un budget plus élevé. 47 % feraient appel à l’aide des parents et des proches. Le recours envisagé au crédit est pour sa part cité par près d’un Français sur trois : 29% (-1 point depuis 2021) se tourneraient vers cette solution pour financer leur mariage s’il avait lieu demain.

Prêts à faire des concessions pour organiser un mariage plus vertueux, les Français ne semblent toutefois pas faire de l’aspect éco-responsable une priorité
Si les Français se montrent relativement ouverts à l’idée d’organiser un mariage éco-responsable, cette dimension n’est pas une priorité pour 75% d’entre eux car il est perçu comme trop compliqué à organiser (69 %) et coutant plus cher qu’un mariage classique (66%). Ils pourraient céder sur les aspects impliquant le moins de privations (choisir un traiteur éco-responsable, choisir du champagne issu de l’agriculture biologique, éviter les mariages lointains) mais ils seraient moins enclins à choisir un voyage de noces à but humanitaire (23%), un menu 100 % végétarien (22%) ou une alliance de seconde main 22%. A noter que 46 % des femmes seraient prêtes à porter une robe de mariée de seconde main, contre 36% des hommes pour un costume d’occasion.

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre OpinionWay pour Sofinco ».

 

  1. ^ [1] Source : https://www.elle.fr/Mariage/Mariage-de-A-a-Z/News-Mariage/Mariages-2022-s-annonce-deja-comme-une-annee-record-3987459#:~:text=Et%20en%20France%2C%20quelle%20est,le%20%C2%AB%20New%20York%20Times%20%C2%BB.

Dans la même chaîne thématique