• Taille du texte
  • Contraste

Êtes-vous prêt(e) à apprendre avec un robot ?

Parmi les technologies qui révolutionnent nos manières de travailler, d’apprendre et de s’informer, l’intelligence artificielle et les robots sont peut-être celles qui annoncent le plus de bouleversements sur la prochaine décennie. L’IFCAM a notamment pour mission d’anticiper ces évolutions pour adapter ses pratiques et accompagner les apprenants dans ces transformations. Aussi, l’Université du Groupe a-t-elle organisé une exposition au cours de laquelle les participants ont exploré les avantages et limites des robots en formation.

Les robots et l’intelligence artificielle 

Qu’est-ce qu’un robot ?

Créé à partir du mot tchèque « robota » qui signifie « corvée », le terme robot apparaît pour la première fois en 1920, dans la pièce de théâtre de science-fiction de Karel Čapek : R. U. R. (Rossumovi Univerzální Roboti ou Rossum's Universal Robots).

  

RUR_1920

 

Depuis cette époque dans la culture occidentale, l’imaginaire est nourri d’histoires d’anticipations catastrophiques sur le sujet, alimenté par le cinéma et la littérature de science-fiction. 

 

Vidéo : « Les robots dans la science-fiction littéraire et cinématographique » par Natacha Vas-Deyres  

 

   

En ce qui concerne l’apprentissage, il est question de robots, mais également d’intelligence artificielle (IA).

Qu’est-ce que l’IA ? 

L'un de ses créateurs, Marvin Lee Minsky, donne cette définition de l'intelligence artificielle :

 

citation-Minsky

 

Il emploie les termes « intelligence », l'objectif étant de se rapprocher du comportement humain, et « artificielle » qui renvoie à l’utilisation d’un robot ou d'une machine.

Alors, quels rôles pour les robots dans la formation ?

Beaucoup de technologies liées à la robotisation ou à l’intelligence artificielle peuvent nous aider à apprendre, avec de nouveaux usages très prometteurs.

La start-up « Ask my class » a créé, par exemple, le premier assistant vocal pour les enseignants.

 

Comme toute nouvelle technologie, les robots et l’I.A viennent accélérer des tendances de transformation déjà à l’œuvre dans l’apprentissage.

Deux exemples en particulier : l’adaptative learning ou plus généralement l’idée d’une personnalisation plus fine des parcours et modes d’apprentissage ; la décentralisation de l’acte d’apprendre qui de plus en plus se situe un peu partout ailleurs que dans les salles de formation.   

Vidéo : « Quelle place pour le formateur dans un monde de robots ? » par Olivier Charbonnier

Les robots sont-ils capables de remplacer un formateur humain ? 

Avec le « test de Turing », proposé par Alan Turing en 1950, une machine discute avec un être humain, sans que ce dernier sache si son interlocuteur est une machine ou un humain. Si ce test doit être optimisé, il permet tout de même de prendre conscience du potentiel des IA. 

Sur les 140 tests réalisés à l’exposition de l’IFCAM « Apprendre avec un robot, ça vous [bot] ? », les participants ont confondu 47 fois (34 %) une IA et un humain.

Et vous, vous seriez-vous trompé ?

 

turing_test

 

Faites le test de Turing et découvrez-en plus sur le sujet, en cliquant ici

Apprendre avec un robot : « Oui, mais… » 

Sur la centaine de participants aux ateliers organisés par l'IFCAM, 95 % ont répondu oui, pour plusieurs raisons et à certaines conditions.

Ils sont attirés par le caractère ludique et attractif de la technologie qui donne envie d’apprendre. Le robot permet une plus grande personnalisation, donc une flexibilité de l’apprentissage. Enfin, les connaissances du robot semblent plus fiables et plus complètes, du fait de sa capacité de stockage d’informations nettement supérieure à l’homme.

Aujourd’hui l’apprentissage des robots reste toutefois limité. Ils seraient incapables de maîtriser certaines qualités et compétences humaines, comme la bienveillance, l’adaptation suite au retour d’expérience et la capacité à motiver, animer ou fédérer un groupe.

Les robots ont un processus d’apprentissage mono-compétence. Ils sont imprédictibles dans des situations complexes, peuvent être influencés par les humains qui écrivent leur code, tomber en panne ou être hackés.

Comment l’IFCAM utilise la Data et l’IA pour optimiser ses formations ?

L’IFCAM investit ces sujets de robots et d’IA dans la formation dès lors qu’il y a une vraie valeur ajoutée pédagogique.

Les pilotes sur l’adaptive learning ont pour objectif de : faciliter et consolider l’apprentissage des collaborateurs en s’appuyant sur la Data formation et l’IA ; optimiser le taux de réussite et le temps de formation sur les MOOC* ; optimiser le temps de passation d’un quiz vers des préconisations de formation. 

Expérimenté à l’IFCAM depuis janvier 2019, l’adaptive learning utilise les données de formation passées et l’IA pour analyser les profils d’apprenants et personnaliser leur parcours de formation. 

Le chatbot CArl, quant à lui, accompagne les conseillers au quotidien sur des questions de contenus bancaires. Les réponses sont pédagogiques, instantanées et en contexte. Il est installé dans six Caisses régionales sur le poste de travail de collaborateurs en agence : les Caisses régionales des Savoie, Sud Rhône Alpes, Finistère, Normandie, Provence Côte d’Azur et Centre Loire.

 

chatbot

 

Le chatbot, utilisé avant et après une formation, permet de faciliter l’ancrage des connaissances.

 

D’autres projets sont en cours et en croisant la vision des participants à l’exposition et les possibilités technologiques, l’IFCAM pourrait utiliser plusieurs types de robots :

-          Des partenaires d’entraînement qui nécessitent de réciter, pratiquer ou simuler une situation.

-          Des robots qui permettraient d’apprendre en situation de travail : disponible 24h/24h, avec un immense stock de connaissances.

-          Des robots formateurs assistés d’un humain, pour des formations entières sur des sujets précis, soit physiquement présents dans une salle de classe, soit à distance. 

 

En conclusion, avec les intelligences artificielles et les robots, c’est la définition de l’apprentissage lui-même qui va évoluer. Aujourd’hui, nous avons directement accès à de nombreuses informations grâce à nos smartphones. Nous sommes moins dans l’apprentissage de certaines données, que nous avons en revanche besoin de savoir utiliser en contexte. L’intelligence des situations et la sollicitation des compétences adéquates, vont ainsi devenir essentielles dans l’apprentissage.

 

IA_situations

 

Pour en savoir plus, lisez le livre blanc : Sommes-nous prêts à apprendre avec un robot ?

 

*Massive Open Online Course : "cours ouvert en ligne et massif". Ces cours, dispensés uniquement en ligne, sont accessibles à tous par inscription et gratuits.

Dans la même chaîne thématique