• Taille du texte
  • Contraste

L’investissement responsable : combattre les idées reçues

L’investissement responsable : combattre les idées reçues

"L’Investissement Responsable, ce n’est pas concret"

L’Investissement Responsable recouvre, entre autres, des fonds thématiques qui permettent d’investir dans les domaines précis selon les sensibilités de chacun et ainsi, soutenir des projets bien définis.
Ex : développer les énergies renouvelables, faciliter l’accès à l’eau, réduire les inégalités, lutter contre l’exclusion, contribuer aux défis de l’alimentation mondiale.

"L’Investissement responsable, ça rapporte moins qu’un placement classique…"

C’est en effet ce qu’on peut être amené à penser, sachant que plusieurs entreprises sont mises de côté lors de la sélection des titres qui constitueront le fond durable.
En réalité, plusieurs études démontrent une performance comparable à celles des autres produits financiers. La clé de la performance réside dans la sélection des entreprises dans lesquelles on investit. On se base pour cela naturellement sur les critères financiers, mais aussi sur les critères extra-financiers. Des spécialistes analysent ainsi en permanence les pratiques responsables des entreprises et ne sélectionnent, parmi elles, que celles qui affichent les meilleures perspectives.
On constate que pour une entreprise, avoir une stratégie socialement responsable a un impact positif sur sa croissance à long terme. Ainsi, le fait de prendre en compte les critères ESG permet d’identifier les entreprises porteuses et qui ont une meilleure maîtrise des risques.

 
Le saviez-vous ?
L’étude de Novethic publiée en septembre 2020 démontrent que les fonds durables ont eu une meilleure résilience au 1er semestre face à la crise de la Covid-19, que les autres fonds.

"L’Investissement Responsable, c’est juste un effet de mode…"

L’IR n’est pas un effet de mode mais une véritable tendance de fond. L’intérêt croissant pour l’investissement responsable a plusieurs sources parmi lesquelles la prise de conscience de l’importance des critères ESG, les motivations éthiques des investisseurs, la reconnaissance de l’impact des entreprises…
Durant les dernières années, les investissements responsables n’ont cessé de se développer afin de répondre à une demande de plus en plus forte.

 
Des actions des pouvoirs publics en France et à l’international
En France, les initiatives gouvernementales sont venues renforcer son développement, avec la création du Label Greenfin en 2015, du label public ISR en 2016 et plus récemment avec la loi Pacte qui oblige depuis 2020 à proposer au moins un fonds labellisé ISR dans les contrats d’assurance-vie.
A l’international, les Principes pour l’investissement responsable – les PRI – des Nations Unies incitent les investisseurs à prendre en compte les questions environnementale, sociale et de gouvernance dans leurs décisions en matière d’investissement et d’actionnariat.

"L’Investissement Responsable n’a pas d’impact"

Les fonds à impact font partie de l’investissement responsable dont la stratégie d’investissement est de chercher à générer un impact positif social ou environnemental, concret, direct et mesurable. C’est une partie de l’investissement responsable qui gagne du terrain dans les attentes des épargnants. On y retrouve ainsi souvent des objectifs et résultats en termes de réductions d’émissions de gaz à effet de serre, de meilleure utilisation des ressources, de parité hommes-femmes…
 

A lire aussi :

» La finance responsable - Investir autrement

  • Qu'est-ce que l’Investissement Responsable (IR) ?
  • Les critères ESG
  • Le choix des fonds
  • Les labels

» Développement durable, RSE, ISR… quel est le lien ?

  • Introduction historique de la notion de Développement durable
  • Responsabilité sociale des entreprises
  • Investissement socialement responsable    
  • Déclaration de performance extra-financière
  • Quelques chiffres

Dans la même chaîne thématique