• Taille du texte
  • Contraste

Le Crédit Agricole investit dans les plantations d’agroforesterie au Rwanda et en Inde

C’est via les fonds Carbone Livelihoods, dans lesquels le groupe Crédit Agricole investit, que ces projets d’envergure ont vu le jour : une plantation de 3,7 millions d’arbres, dont 300 000 arbres fruitiers, sur les pentes vallonnées du Rwanda, en Afrique de l’Est, et de 3 000 hectares d'arbres à soie dans les États du Jharkhand et du Bengale occidental, en Inde de l'Est. Des projets qui permettent à plusieurs milliers d’agriculteurs de vivre et de nourrir les populations locales. Reportage, en images, au cœur des plantations.

Livelihoods

Qu’est-ce que les fonds Livelihoods ?

 
Les fonds d’investissement à impact Livelihoods regroupent une coalition d'acteurs publics et privés, qui unissent leurs forces pour réconcilier l'homme avec la nature.  

Livelihoods pilote actuellement trois fonds d’investissement à impact dans lesquels 13 grandes entreprises ont investi jusqu’à présent : le groupe Crédit Agricole représenté par Crédit Agricole S.A. et Crédit Agricole CIB, Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées, Danone, Schneider Electric, Michelin, Hermès, SAP, Groupe Caisse des Dépôts, La Poste, Voyageurs du Monde, Mars Incorporated, Veolia, Firmenich et Eurofins. Les investisseurs des fonds Livelihoods partagent leurs compétences, leur expérience business et leurs risques afin de mettre en œuvre des solutions efficaces pour les communautés rurales dans les pays en développement, tout en rendant leurs activités plus durables.

25% de la population mondiale dépend directement des écosystèmes forestiers pour assurer sa subsistance. Pourtant, selon WWF, chaque année 6,5 millions d’hectares de forêts naturelles disparaissent, ce qui équivaut à 17 terrains de football par minute. Les Fonds Carbone Livelihoods utilisent l’économie du carbone pour financer des projets à grande échelle de restauration des écosystèmes, d’agroforesterie et d’énergie rurale destinés à améliorer la sécurité alimentaire des communautés rurales et accroître les revenus des agriculteurs.

 

Planter des arbres au Rwanda et stocker 2,2 millions de tonnes de CO2 en 20 ans.

Livelihoods a choisi d’investir dans un projet d’agroforesterie et de plantation d’arbres fruitiers à grande échelle dans les districts de Rulindo (province du Nord) et de Bugesera (province de l’Est du Rwanda). Le projet permettra de planter 3,7 millions d’arbres et de stocker plus de 2,2 millions de tonnes de CO2 sur une période de 20 ans.

Le Rwanda est un petit pays de 26 338 km2, confronté à une forte pression démographique (12,3 millions d’habitants), qui dégrade les écosystèmes naturels et terres agricoles, d’autant plus affectés par les effets du changement climatique. Mais, depuis 15 ans, le pays tend à plus de stabilité environnementale, sociale et économique. En investissant dans un large éventail de secteurs, dont la science, la technologie et la protection de l’environnement, le Rwanda vise à ouvrir sa propre population à de nouvelles opportunités économiques. 82 % de sa population vit dans les zones rurales et dépendant de l’agriculture pour vivre. 

 

Les impacts sociaux, environnementaux et économiques de ce projet

 

Le projet implique 30 000 agriculteurs dans la plantation d’arbres, en les formant à l’agriculture durable pour les aider à restaurer leurs terres, améliorer la fertilité du sol et développer de nouvelles sources de revenus. Le modèle Livelihoods permettra d’augmenter les rendements ainsi que la production alimentaire, notamment grâce à la plantation de 300 000 arbres fruitiers, principalement des manguiers et des avocatiers, pour la consommation des ménages mais aussi à des fins de commercialisation. Les agriculteurs participant au projet recevront également des plants d’arbres de grande valeur pour la production de bois d’œuvre et de bois de chauffage, qu’ils pourront utiliser pour chauffer leurs maisons ou vendre sur les marchés locaux.

En savoir plus sur le projet : https://livelihoods.eu/fr/portfolio/rwanda-agroforestry-at-scale-for-soil-water-and-food/ 

  

 

Livelihoods Funds Agroforestry Rwanda
Livelihoods Agroforestry Rwanda
Livelihoods Funds Agroforestry Rwanda

Le projet d'agroforesterie au Rwanda

Crédit photos : Livelihoods Funds

 

 

En Inde, l’histoire d’un minuscule ver à soie contribuant à sortir les communautés rurales de la pauvreté

Dans les États du Jharkhand et du Bengale occidental, (Inde de l'Est), le Fonds Carbone Livelihoods 2 (créé en 2017) lance un projet d'agroforesterie et de plantation d'arbres à soie à grande échelle pour associer reforestation, préservation de la biodiversité et revenus durables pour des milliers de communautés tribales (Adivasi).

Le projet s'appuie sur une initiative mise en œuvre avec succès par une ONG indienne et réputée, PRADAN, qui a transformé la chaîne de valeur de la sériciculture Tasar au cours des trente dernières années. La fabrication de soie Tasar implique l'élevage de vers à soie sur des arbres forestiers pour produire des cocons, dont le fil de soie est ensuite extrait pour produire le tissu de soie.

Au total, le projet permettra de stocker 1,4 million de tonnes de CO2 sur une période de 20 ans, livrant ainsi des crédits carbone à haute valeur économique, sociale et environnementale aux investisseurs et entreprises partenaires de Livelihoods.

Le projet contribuera également à restaurer la santé des sols et préserver les ressources en eau.

 

Des revenus assurés pour 4 000 ménages et 5000 emplois créés

Le projet Livelihoods-Arjuna financera la plantation de 3 000 hectares d'arbres à soie Tasar sur des terres non cultivées et privées dans les villages, générant ainsi des revenus pour 4 000 ménages en zone rurale, représentés par des femmes. Le projet permettra également la préservation de la biodiversité sur 3 600 hectares de forêt supplémentaires et aidera 1 200 ménages à élever des vers à soie dans des arbres hôtes. En aval, le projet permettra de créer plus de 5 000 emplois pour les Adivasi qui seront impliqués à chaque étape de la chaîne de valeur de la soie de Tasar : de l’élevage de vers à soie jusqu’au tissage artisanal, en passant par les opérations de dévidage, de moulinage et d’ourdissage.

En savoir plus sur le projet : https://livelihoods.eu/fr/portfolio/india-agroforestry-silk-tree-plantation-to-bring-marginalized-communities-out-of-poverty/

 

 

Livelihoods Pradan Sériculture India
Livelihoods Pradan Sériculture India
Livelihoods Pradan Sériculture India

La sériciculture Tasar en Inde

 Crédit photos : PRADAN, India

 

 

L’engagement du groupe Crédit Agricole pour le maintien de la biodiversité et l’accompagnement d’une transition juste. 

Le Crédit Agricole est un des acteurs majeurs du financement de la transition énergétique vers une économie bas carbone. 

Crédit Agricole S.A. et Crédit Agricole CIB investissent dans les Fonds Carbone Livelihoods, à ce jour à hauteur de plus de 12 millions €. En 2020, les fonds carbone Livelihoods soutiennent au total 15 projets à grande échelle pour la restauration des écosystèmes naturels, dont les mangroves, l’énergie rurale et l’agroforesterie en Asie, Afrique et Amérique latine. En investissant dans les Fonds Carbone Livelihoods, le Groupe compense une partie de son empreinte carbone tout en contribuant à améliorer les conditions de vie de communautés parmi les plus vulnérables dans le monde et à lutter contre le changement climatique.

Crédit Agricole S.A. a ainsi compensé 51 643 tonnes de CO2 (émissions liées à l’énergie et aux transports sur le périmètre Crédit Agricole S.A. UES, Amundi, CA Italia et Crédit Agricole CIB). 

Outre le Fonds Carbone Livelihoods, Crédit Agricole S.A. soutient des programmes et projets pour le maintien de la biodiversité et l’accompagnement d’une transition juste. 

Par le biais d’un accord-cadre avec le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), Crédit Agricole S.A. poursuit son soutien aux programmes de recherches portant sur la biodiversité en milieu agricole et à la revalorisation de sites du MNHN importants pour l’étude et la conservation de la biodiversité dans le cadre d’actions de co-mécénat avec d’autres Caisses régionales et la Fondation Crédit Agricole Pays de France.

La forêt est le 2e puit de carbone après les océans et un élément essentiel pour la biodiversité. Premier assureur des forêts en France, Crédit Agricole Assurances mène depuis 2019 une opération associant la souscription d’un contrat d’épargne ou de prévoyance à la plantation d’un arbre, en partenariat avec Reforest’Action et compense depuis 2018 ses émissions de carbone via un partenariat avec le fonds de dotation « Plantons pour l’Avenir ». À ce jour, plus de 1,2 million d’arbres ont été replantés via ces deux partenariats.

En Suisse, la Fondation CA Indosuez Wealth Management soutient des actions ayant un impact sur les communautés locales par le biais de projets environnementaux intervenant notamment dans la reforestation, l’agroforesterie et la gestion de l’eau.

Différentes approches complémentaires existent donc au sein du Groupe et permettent de combiner les efforts pour atteindre la neutralité carbone exigée par l’Accord de Paris.

Sources : https://wwf.be/fr/defis/deforestation/ - https://livelihoods.eu/fr

 

Dans la même chaîne thématique