• Taille du texte
  • Contraste

AFYREN sécurise plus de 60 M€ de financement pour passer à la phase industrielle de son développement

Dans le but d’offrir aux industriels une alternative fiable à l’utilisation de dérivés du pétrole, AFYREN a validé à l’échelle pré-industrielle la production d’acides organiques biosourcés pouvant être utilisés dans de multiples applications. La société démarre aujourd’hui la phase industrielle de son développement en sécurisant un financement global de 60 millions d’euros incluant une augmentation de capital de 21 millions d’euros.

 

AFYREN, producteur de molécules d’intérêt biosourcées à partir de technologies fermentaires, vient de finaliser une levée de fonds de 21 millions d’euros, portée par Sofinnova Partners et Valquest Partners et réunissant aux côtés des actionnaires historiques AFY Partners et Sofimac Régions (Sofimac et les fonds Jérémie Innovation 1 et 2)*, les fonds CA Innovations et Territoires**, par l’intermédiaire de son gestionnaire Supernova Invest***, et Crédit Agricole Création****, ainsi que Crédit Agricole Centre France. Cette augmentation de capital est associée à un programme de financement de la première usine d’AFYREN, dont les études d’implantation ont déjà débuté. Le plan stratégique prévoit que ce financement de 60 millions d’euros permette à AFYREN de mener son projet industriel jusqu’à la commercialisation. 

 

Pour Nicolas Sordet, Président d’AFYREN : « Ce plan de financement conséquent vient couronner le parcours exceptionnel de nos équipes, qui ont progressivement franchi avec succès toutes les étapes de notre ambitieux projet. Nous détenons aujourd’hui une technologie efficace à une échelle pré-industrielle sur laquelle nous travaillons depuis plusieurs années et qui nous a permis de livrer des lots test à nos premiers clients. Nos produits biosourcés font déjà l’objet d’un fort intérêt de la part d’entreprises de premier plan, et nous abordons la phase d’industrialisation avec confiance et enthousiasme. »

La technologie brevetée d’AFYREN permet de produire des molécules organiques, jusqu’à présent quasi exclusivement issues du pétrole, à partir de différents types de co-produits agro-industriels sans concurrencer la chaîne de production alimentaire et sans générer de déchets. AFYREN transforme ainsi dans une approche d’économie circulaire, différents types de biomasse en sept acides organiques différents. Les niveaux de pureté atteints et leur naturalité permettent de cibler des marchés aussi exigeants que la cosmétique, les arômes et parfums, la nutrition humaine et animale ou encore la chimie fine. 

Jérémy Pessiot, fondateur d’AFYREN et en charge de la technologie déclare : « La pertinence de notre technologie réside fondamentalement dans sa capacité à associer l’écologie avec une performance économique. De fait notre engagement est sans compromis entre le respect de l'environnement, notamment la réduction des émissions de CO2, et la compétitivité permettant ainsi aux industriels de substituer des produits issus du pétrole par nos molécules naturelles. C’est ce que nos clients demandent et ce que nos investisseurs apprécient. »

 

« Nous suivons AFYREN depuis longtemps et avons été impressionnés par ce qu’ils ont été capables d’accomplir ces 18 derniers mois. Avec ce tour de financement, AFYREN a maintenant les moyens humains et financiers d’industrialiser sa Technologie » confirme Michael Krel, Principal chez Sofinnova Partners, qui ajoute : « Ce projet est un bon exemple de la philosophie des fonds de biotechnologies industrielles de Sofinnova : permettre à des entrepreneurs d’apporter des solutions économiques plus durables à des problèmes globaux ».

 

AFYREN communiquera plus précisément dans les prochaines semaines sur la suite de son plan de financement et la création de sa filiale industrielle.

 

A propos d’AFYREN

Pour répondre au besoin croissant des industriels de réduire l’utilisation des dérivés pétroliers dans leur chaîne de production, AFYREN produit des biomolécules issues de la revalorisation de biomasse non-alimentaire, largement utilisées dans les secteurs de la cosmétique, des arômes et parfums, de la nutrition humaine et animale et de la chimie fine. Cette production de carbone renouvelable qui s’inscrit résolument dans une économie circulaire est réalisée grâce à des technologies fermentaires brevetées au niveau mondial, fruit de 7 années de recherche.

 

Fondée en 2012 par Régis Nouaille et Jérémy Pessiot, AFYREN réunit 15 collaborateurs sur ses sites de Lyon et Clermont-Ferrand. AFYREN est lauréate du Concours Mondial d’Innovation 2030 dans la catégorie « Protéines végétales et chimie du végétal » et a été nommée ambassadrice de la French Tech - Chimie verte à la COP21. AFYREN est accompagnée dans son développement par le Conseil Régional d’Auvergne, Bpifrance, le FEDER et l’ADEME.

afyren.com

 

 

*Fonds régional dans lequel sont investis les Caisses régionales Centre France, Loire Haute-Loire, Centre-est, Languedoc

**Les investisseurs de CAIT sont les Caisses régionales, Crédit Agricole S.A. et Crédit Agricole Assurances.

***Société de gestion agréée par l’AMF co-détenue par le CEA et Amundi Private Equity Funds

****Caisse régionale Centre-est

 

Dans la même chaîne thématique