• Taille du texte
  • Contraste
  • 11.06.2018
  • 0

Xavier Musca participe à la conférence franco-suédoise sur la finance verte

Xavier Musca, Directeur général délégué de Crédit Agricole S.A., a donné le discours d’ouverture le 29 mai dernier à Stockholm, en Suède, dans le cadre d’une conférence sur la finance verte organisée par Crédit Agricole CIB et SEB. Dans ce discours, Xavier Musca dresse un état des lieux de la situation actuelle et rappelle l'engagement du Crédit Agricole pour le développement de la finance verte.

« Aujourd’hui, nous produisons environ 40 gigatonnes de dioxyde de carbone par an et, si rien n'est fait d'ici 2100, nous allons doubler ce chiffre, alors même que nous devons tendre vers une neutralité carbone d'ici 2050. Nous pouvons déjà constater les effets du changement climatique :

-          les températures augmentent

-          les océans gagnent en acidité

-          les impacts sur les sociétés humaines augmentent à une vitesse vertigineuse :

  • 7 millions de personnes meurent de la pollution chaque année
  • 143 millions de personnes peuvent être amenées à migrer au sein de leur pays d'ici 2050
  • 63% de la population mondiale sera victime de pénurie d'eau d'ici 2050

La bonne nouvelle c'est que nos deux pays (la France et la Suède - NDLR) sont un exemple en terme de mobilisation sur ce sujet.

La Suède a été l’un des premiers pays à introduire une taxe carbone en 1991, une nécessité pour mobiliser les marchés. En parallèle, le leadership de la France dans l'organisation de la COP 21 a envoyé le signal fort que les pays se mobilisent, engagement qui a été réitéré durant le One Planet Summit (Paris, décembre 2017).

En termes d'engagement, la Suède s’est prononcée en 2016 en faveur d'une énergie 100 % renouvelable d'ici 2040. Ces 10 dernières années, elle a par ailleurs montré d'impressionnants résultats : la part des énergies renouvelables dans la production d'énergie totale du pays a augmenté de 14 points en 10 ans.

De même, la France s’est engagée à augmenter la part des énergies renouvelables à 32 % de sa consommation d'énergie totale d'ici 2030 et à 40 % dans la production d'électricité avec l'objectif additionnel de réduire de moitié sa consommation d’énergie totale d'ici 2050 par rapport à 2012.

Ce qui est moins connu, c'est notre leadership dans la finance verte. Or c'est important, car les besoins dans ce domaine sont immenses.

Nos deux pays travaillent sur les régulations pour accélérer la mobilisation des investisseurs. La France et la Suède soutiennent les obligations du Climate Disclosure Project, et soutiennent les recommandations du TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures) au niveau européen et international.

Au-delà de la régulation, nos deux pays sont des leaders dans le domaine de la finance verte, à travers l'investissement des acteurs privés et publics.

Ensemble, la France et la Suède ont une influence clé sur le marché des Green Bonds:

-          en terme de volume, les green bonds français représentent plus de 15 % des émissions du marché total, et le Trésor français a récemment émis la plus grande obligation verte souveraine.

-          la Suède compte un des plus grands nombre d'émetteurs publics et privés de Green Bonds

Les banques majeures de la Suède et de la France, SEB et Crédit Agricole CIB (CACIB), sont leaders du marché des Green Bonds, et ces acteurs sont déterminés à coopérer dans l'intérêt du marché de la finance verte. SEB et CACIB ont déjà animé une conférence à Paris organisée par l'OCDE en 2017. Ensemble, ils ont saisi cette opportunité pour présenter un guide pratique sur le « Green Bonds Impact Reporting » pour conseiller un groupe d'émetteurs publics sur ce sujet.

Du côté des investisseurs, l’IFC (International Finance Corporation) a décidé en 2017 de lancer une initiative innovante qui a pour but de financer la transition énergétique sur les marchés émergents.

Et, là aussi, le leadership de la France et la Suède a été crucial.

D'abord, l’IFC a choisi Amundi, le plus grand investisseur européen avec un ADN fort en investissement responsable, pour lancer le fond. Ensuite, les investisseurs suédois ont représenté plus de 30 % des investisseurs (en excluant les banques de développement).

Et c'est maintenant le plus grand fond en Green Bonds de l'histoire, puisqu'Amundi va investir plus de 2Mds de dollars dans les Green Bonds émis par les institutions financières dans les pays émergents.

AP4 (The Fourth Swedish National Pension Fund) et Amundi ont développé les premiers indices dédiés aux actions bas carbone en 2011. Non seulement ces indices ont été à la hauteur de nos attentes, mais ils ont aussi démontré qu'il peut ne pas y avoir de compromis entre le "vert" et le rendement.

Pour conclure, on peut dire que ce leadership conjoint unique en Finance verte est maintenant audible dans le monde entier.

Ces différentes initiatives envoient un message fort à la planète : il est possible de travailler sur la finance durable. Un capitalisme durable qui va au-delà du capitalisme trimestriel standard en prenant en compte une perspective de long-terme et ainsi, des externalités qui peuvent finalement être internalisées.

Cette forme de capitalisme suit les règles de l'efficacité et travaille sur du long-terme, et profite donc à la planète et aux générations futures.

Nous pouvons être fiers que de nos deux pays travaillent ensemble pour relayer ces messages prometteurs, et nous devons continuer à travailler dur ensemble dans la bonne direction.

Cet engagement fait partie d'un des quatre axes de développement stratégiques formulés par le partenariat franco-suédois pour l'initiative "innovation and green solution", qui a été signée par le Président de la République Emmanuel Macron et le 1er ministre suédois Stefan Löfven en Novembre 2017 ».

Dans la même chaîne thématique

  • Consulter l'article

    Images

    Banquier solidaire, un dispositif de volontariat pour les collaborateurs du groupe Crédit Agricole

    11.10.2018
  • Consulter l'article

    Images

    Newcy lève 1 M€ pour en finir avec le gobelet jetable

    19.09.2018
  • Consulter l'article

    Images

    La Fondation Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine lance un nouvel appel à projets : « Développer la culture entrepreneuriale chez les jeunes ».

    07.09.2018