• Taille du texte
  • Contraste
  • 21.12.2004
  • 3 min
  • 0

Le rachat par le Crédit Agricole, conformément à l'accord intervenu en septembre, des parts que possédait Euler Hermes dans le capital d'Eurofactor permet à la Banque verte de détenir désormais 98,2 % du capital du spécialiste de l'affacturage. Déjà actif dans ce secteur avec sa filiale Transfact, le Crédit Agricole devient ainsi le premier acteur français de l'affacturage.

Eurofactor et Transfact réaliseront à eux deux en 2004 un chiffre d'affaires factoré de plus de 27 milliards d'euros pour le compte de plus de 5 000 clients.

Des groupes de travail réunissant des experts des deux sociétés étudient les différents scenarii de rapprochement envisageables. Les premiers éléments de la nouvelle organisation de l'entité affacturage du Crédit Agricole devraient être annoncés dans le courant du deuxième trimestre 2005.

Dans la même chaîne thématique