• Taille du texte
  • Contraste
  • 14.11.2007
  • 3 min
  • 0

Crédit Agricole S.A. Résultats des 9 premiers mois : Une bonne capacité de résistance dans un environnement dégradé

 

Réuni le 14 novembre 2007 sous la présidence de René Carron, le Conseil d'administration de Crédit Agricole S.A. a examiné les résultats à fin septembre 2007.

 

Sur les 9 premiers mois de 2007, le résultat net part du Groupe s'établit à 4 901 millions d'euros, en hausse de 29,0 % par rapport à celui de la période correspondante de 2006. Hors éléments atypiques - limités aux seuls effets de la plus-value sur la participation d'Intesa au premier trimestre, des charges relatives au plan de compétitivité 2007-2010 de la banque LCL et des reprises de provisions épargne-logement - il est en progression de 4,5 %. Sur la période, la croissance du PNB et du RBE est supérieure à 18 %, confirmant la capacité du Groupe à générer une solide base de résultats opérationnels, même en période mouvementée...
 
 A l'issue du Conseil d'administration, Georges Pauget, Directeur Général, a commenté : « Dans une période de crise qui peut s'avérer longue, notre modèle fondé sur l'équilibre entre les métiers permet au Groupe de bien résister. Nous avons par ailleurs assuré de manière accélérée l'intégration de nos nouvelles filiales dans la banque de détail à l'international, en particulier en Italie et en Grèce, et dans les métiers spécialisés, dans le crédit à la consommation notamment. Elles formeront des relais de croissance solides ».
 
 Le Président René Carron a souligné : « Le renforcement de la crise et ses conséquences depuis l'été ont profondément bouleversé le monde bancaire. Dans ce contexte troublé, le Groupe est resté et demeure fidèle à ses grandes orientations. Ainsi, il a poursuivi son développement dans des métiers et des zones géographiques ciblés, tout en assurant la préservation de ses grands équilibres économiques ».

 

 

Dans la même chaîne thématique