• Taille du texte
  • Contraste
  • 22.11.2005
  • 3 min
  • 0

Il a été fait état dans la presse d'informations ou de déclarations selon lesquelles les accords signés en 2000 par Crédit Agricole S.A. en vue de l'acquisition d'une participation de 6,7 % dans le capital d'Emporiki Bank comporteraient une clause incompatible avec la loi grecque, et feraient l'objet d'une revue par le Procureur Général d'Athènes...

Dans la même chaîne thématique