• Taille du texte
  • Contraste
  • 02.12.2004
  • 3 min
  • 0

Lundi 6 décembre, René Carron, Président de Crédit Agricole SA, lancera l'Association de préfiguration de la Fondation FARM. Cette rencontre inaugurale, qui se déroulera au Palais de l'Elysée sous le haut patronage du Président de la République, réunira les présidents de : Air France, Carrefour, Danone, EDF, Euris/Casino, Suez, Véolia, ainsi que l'Agence Française pour le Développement.

Ce projet part d'un constat : l'agriculture est une des bases essentielles du développement économique. Son essor réel n'est possible que dans un cadre organisé, qui ne peut se résumer à la simple libéralisation des échanges. Faire l'impasse sur l'agriculture, c'est accepter le déclin du tissu rural, le risque d'une urbanisation non maîtrisée, des déséquilibres graves, source de misère, de violence, de désastres écologiques.

Or, les politiques de développement, qui ont mobilisé crédits et expertises dans les années soixante, ont été peu à peu délaissées au profit d'une approche de dérégulation généralisée des échanges et des marchés. Sur ce point, la France, tout comme l'Union européenne, reste peu armée pour participer au débat d'idées.

La Fondation aura ainsi pour objectifs, ambitieux, de :

promouvoir des agricultures et des filières agricoles performantes et respectueuses des producteurs,

contribuer à la mise en œuvre d'actions d'appui technique agricole et agro-alimentaire de haut niveau aux pays les plus pauvres,

organiser et animer une réflexion sur les stratégies agricoles de développement dans ces mêmes pays.

Pour cela, la Fondation lancera des études et mobilisera l'appui et l'expertise de ses membres. Par la suite, le groupe fondateur sera appelé à s'étendre et à se voir rejoint par « les amis de Farm », association d'entreprises et de personnes physiques qui prolongeront son action.

Fidèle à ses valeurs, le groupe Crédit Agricole entend jouer un rôle éminent dans le succès de ce projet.

Dans la même chaîne thématique