• Taille du texte
  • Contraste
  • 13.03.2003
  • 3 min
  • 0

Résultats annuels 2002 de Crédit Agricole S.A.

 

Réuni le 11 mars 2003 sous la présidence de René Carron, le Conseil d'administration de Crédit Agricole S.A. a arrêté les comptes consolidés de l'exercice 2002.

En 2002, dans un contexte économique et financier difficile, Crédit Agricole S.A. a, tout à la fois :

  •  assimilé son introduction en bourse,

 

  •  confirmé sa dynamique commerciale et sa force de résistance,

 

  •  démontré la qualité et la solidité de sa structure financière,

 

et, dans le même temps, a engagé des opérations stratégiques de grande envergure, acquisition de Finaref et projet de rapprochement amical avec le Crédit Lyonnais.

Les résultats pour 2002 recouvrent des mouvements distincts :

  •  D'une part, la bonne qualité des performances opérationnelles : excellents résultats des activités de détail en France et en Europe, qui enregistrent une forte dynamique et dont la contribution progresse fortement ; bonnes performances des activités de gestion d'actifs et tout particulièrement de l'assurance vie, résistance réelle des activités plus sensibles à l'évolution des marchés, notamment les métiers de grande clientèle, grâce aux actions énergiques de réduction de la base de coût et du profil de risque, initiées dès 2001.

 

  •  D'autre part, la conjugaison d'événements exceptionnels défavorables : retrait d'Argentine et impact du plan stratégique de Banca Intesa, dans un contexte de crise des marchés boursiers.

 

Au total, le résultat net part du Groupe avant amortissement des survaleurs s'établit à 1,35 milliard €, en baisse de 23,5%.

En commentant ces résultats, le Président René Carron a déclaré : « Dans un contexte défavorable, en dépit des difficultés que nous avons dû surmonter, 2002 aura été une année de progrès pour Crédit Agricole S.A. comme pour l'ensemble du Crédit Agricole. Non seulement nous avons su nous adapter aux exigences d'un grand groupe coté en Bourse, mais nous avons aussi progressé dans la concrétisation de nos ambitions stratégiques en engageant des opérations de grande envergure ».

Pour sa part, Jean Laurent, Directeur Général de Crédit Agricole S.A., a souligné que « nos résultats sont évidemment le reflet de l'environnement difficile et des événements exceptionnels auxquels nous avons été exposés pour notre première année de cotation. Ils sont aussi le fruit d'une dynamique robuste dans tous nos métiers. Ils traduisent enfin une structure financière très saine et très solide. Nous sommes donc en bonne position pour réussir les projets stratégiques majeurs dans lesquels nous nous sommes engagés ». [...]