• Taille du texte
  • Contraste
  • 04.03.2009
  • 3 min
  • 0

Résultats annuels 2008 de Crédit Agricole S.A.

Réuni le 3 mars 2009 sous la présidence de René Carron, le Conseil d'administration de Crédit Agricole S.A. a arrêté les comptes de l'exercice 2008.

Le résultat net part du Groupe de Crédit Agricole S.A. ressort à 1 024 millions d'euros (contre 4 044 millions d'euros en 2007). Dans le contexte de la crise financière majeure qui s'est brutalement et profondément étendue à l'ensemble de l'économie mondiale dans la dernière partie de l'année, Crédit Agricole S.A. a démontré sa réactivité et sa capacité de résistance.[...]
 
 Le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale du 19 mai 2009 un dividende de 0,45 euro par action. Deux options sont offertes aux actionnaires pour le paiement du dividende : 

  •  soit le paiement intégral en numéraire ;
  •  soit le paiement intégral en actions.[...]

A l'issue du Conseil d'Administration, René Carron, Président du Conseil de Crédit Agricole S.A., a déclaré : « Alors que l'année 2008 a été marquée par une crise financière sans précédent, le groupe Crédit Agricole, avec un résultat net de 2,5 milliards d'euros et un ratio tier one de 9,4 %, a conforté sa position au premier rang des banques européennes. Cette performance est liée à la conjugaison entre le niveau de ses capitaux propres de 64 milliards d'euros, la fidélité de ses 58 millions de clients et l'engagement de ses 164 000 collaborateurs. Elle reflète aussi la confiance de ses actionnaires et notamment de son actionnaire majoritaire. Le groupe Crédit Agricole est le premier partenaire financier de l'économie française avec un montant total d'encours de crédit de près de 425 milliards d'euros. Nous sommes plus que jamais au quotidien engagés au service de nos clients, particuliers et entreprises, au service de nos territoires. »

Georges Pauget, Directeur Général de Crédit Agricole S.A., a déclaré : « Le Crédit Agricole a démontré sa capacité à prendre la mesure de la crise en adaptant très tôt son dispositif. La première partie de l'année 2008 a été marquée, lorsque les conditions de marché le permettaient encore, par une augmentation de capital sans précédent (5,8 milliards d'euros), réussie notamment grâce au soutien des Caisses régionales. Au cours de l'année, nous avons adapté notre modèle avec le renforcement de l'industrialisation de nos métiers et la réorganisation en profondeur de la Banque de financement et d'investissement. Avec un résultat d'1 milliard d'euros qui intègre une très forte augmentation du coût du risque (+ 67 %), Crédit Agricole S.A. est aujourd'hui parfaitement en ordre de marche, prêt à jouer pleinement son rôle dans la période difficile que nous allons traverser, tout en se préparant activement à la sortie de la crise. »