• Taille du texte
  • Contraste
  • 07.09.2004
  • 3 min
  • 0

Le Conseil d'administration de Crédit Agricole S.A., réuni le 7 septembre 2004 sous la présidence de René Carron, a arrêté les résultats du premier semestre 2004.

Ces résultats semestriels s'inscrivent en forte hausse par rapport à ceux de la période correspondante de 2003, tirées par de bonnes performances opérationnelles (+ 8,7% pour le résultat brut d'exploitation), un coût du risque très modéré (- 40,7%) et une nette progression du résultat des sociétés mises en équivalence (+ 24,4%). Les 6 pôles métiers ont accru leur contribution au résultat net du groupe : la banque de proximité (Caisses régionales et Crédit Lyonnais) poursuit sa dynamique commerciale, les activités d'assurances et de gestion d'actifs enregistrent un développement soutenu de la collecte, les services financiers spécialisés (crédit à la consommation en particulier) se développent rapidement ; la contribution de la banque de financement et d'investissement progresse grâce notamment à la baisse du coût du risque, la banque de détail à l'étranger continue son redressement.

Ce premier semestre 2004, a par ailleurs été mené à bien l'essentiel des opérations d'intégration du Crédit Lyonnais dans le Groupe. La majeure partie des opérations de fusion de filiales exerçant les mêmes activités a été réalisée selon le calendrier annoncé, que ce soit dans la banque de financement et d'investissement avec la création de Calyon, le crédit à la consommation, le crédit-bail, la gestion d'actifs ou dans l'assurance de personnes. Les fonctions centrales se sont également restructurées et renforcées. [...]