• Taille du texte
  • Contraste
  • 07.07.2016
  • 0

Etude LCL France Secteurs : L’éclaircie économique se confirme avec un contexte plus favorable pour l’industrie française

LCL publie l’édition à mi-année, de son étude France Secteurs, présentant les perspectives économiques des grands secteurs de l’industrie française pour 2016.

Nous tablons sur une croissance du PIB de l’ordre de + 1,5 % en moyenne annuelle (vs 1,2 % en janvier dernier). C’est une amélioration notable quoiqu’en deçà de la tendance moyenne prévue dans l’Union européenne.

5677f50a9b3e9d22898b45a1.jpeg

 

L’éclaircie économique se confirme

 

L’environnement global reste propice à l’économie française comme nous l’avions prévu dans notre scénario de début d’année (pétrole bon marché, taux d’intérêt bas et euro faible). La consommation des ménages restera le facteur principal de la croissance française. L’investissement des entreprises constituera un moteur additionnel mais sur lequel les incertitudes ne manquent pas. Le Brexit notamment va en effet renforcer à court terme l’attentisme des chefs d’entreprises et des agents économiques dans leurs politiques d’investissement.

 

 

Prévisions macro-économiques et des secteurs industriels

 

Les industries navales devraient voir leur activité progresser de 6 % grâce aux contrats engrangés dans tous les secteurs (croisière, militaire, éolien off-shore).

 

Avec la montée des cadences de production destinées à satisfaire des carnets de commandes bien alimentés, la construction aéronautique enregistrera une croissance de l’ordre de +4 %.

 

L’industrie automobile française bénéficie de la dynamique européenne. Nous maintenons nos objectifs de croissance de +4 % tant pour le segment des voitures particulières et des véhicules légers que pour celui de l’équipement automobile.

 

Suite à une demande plutôt atone, nous abaissons légèrement notre objectif de progression des industries agroalimentaires hors boisson aux environs de +0,6 %. L’objectif de la production de boissons est ramené plus sévèrement à +1 %, compte tenu d’un 1er semestre pénalisé par une fréquentation touristique en berne et des conditions climatiques peu favorables.

 

La filière du bâtiment confirmera son redressement et nous relevons l’objectif de croissance autour de +2,5 % grâce au segment du logement neuf.

En revanche, les travaux publics resteront encore déprimés avec un repli attendu de -4 %

 

 

Les secteurs d’activité de l’étude

 

LCL France Secteurs détaille les prévisions 2016 des secteurs suivants :

 

  • Secteurs à caractère d’indicateurs avancés : Composants électroniques, Carton Ondulé, Publicité, Travail temporaire.
  • Secteurs fondamentaux : Agroalimentaire dont boissons, Aéronautique, Industrie automobile, Bâtiment et Travaux publics.
  • Industries et recyclage : Filière déchets, Verre, Industrie papetière, Sidérurgie, Fonderie.
  • Autres industries : Industries mécaniques, Industries navales, Industries chimiques, Industries pharmaceutiques, Industries graphiques.
  • Services : Services informatiques, Services télécoms, Grand commerce, Edition, Transport routier de marchandises.

 

 

 

L’étude LCL France Secteurs

L’étude LCL France Secteurs est réalisée pour le compte de LCL Banque des Entreprises par les ingénieurs conseils et économistes de la Direction des Etudes Economiques de Crédit Agricole S.A.

 

Depuis 1973, LCL France Secteurs détaille chaque année les prévisions d’activité par grands secteurs de l’industrie française. Ces prévisions sont à nouveau publiées avant l’été pour tenir compte des grands événements économiques du premier semestre.

Cette étude, entièrement refondue en janvier dernier, propose également une description du contexte économique français et de ses prévisions, ainsi que des éclairages sur les principales ressources des entreprises (contexte énergétique, matières premières agricoles, métaux, financements, …).

 

Dans la même chaîne thématique