• Taille du texte
  • Contraste
  • 16.11.2017
  • 0

La 11ème édition du Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises récompense la thèse de Benoît Doessant consacrée au transport maritime d'hydrocarbures

Pour sa onzième édition, le Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises a été attribué à Benoît Doessant pour sa thèse d’histoire intitulée Le Transport maritime d’hydrocarbures. Les compagnies pétrolières françaises entre impératifs économiques et obligations de pavillon (1918-1998), soutenue à l’Université Paris Sorbonne.

Cette étude porte sur la période 1918-1998, date de la vente du dernier armement sous contrôle français. Benoît Doessant précise tout d’abord les caractéristiques du marché pétrolier et de ses besoins en transport maritime puis présente l’évolution de la flotte depuis l’émergence des compagnies pétrolières françaises jusqu’à la crise de Suez de 1956. Il suit ensuite l’expansion de la flotte intégrée aux compagnies dans le contexte géopolitique de la décolonisation et rend compte des conditions de la course au gigantisme portée par un calcul de compétitivité établit sous la contrainte du pavillon national. Enfin, l’auteur suit l’effondrement de la flotte et son externalisation progressive par les compagnies pétrolières.

Ancien responsable des archives historiques de Total, Benoît Doessant étudie plus particulièrement la Compagnie française des pétroles, devenue Total, et l’Union générale des pétroles, devenue Elf. Fondée sur les archives du groupe Total et sur des archives publiques, cette recherche est un point d’entrée original pour l’étude historique des hydrocarbures. Le fait que cette thèse soit très bien écrite n’est pas la moindre de ses qualités.

Le Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises vise à valoriser les travaux de recherche inédits sur l’histoire des entreprises en France du XIXe au XXIe siècle. Le Prix s’attache à distinguer la pertinence et l’originalité de la problématique, la solidité des sources et de la méthode ainsi que la qualité de l’écriture de l’ouvrage. Présidé par Elisabeth Eychenne, membre du conseil d’administration de la Fondation Maison de Salins et directrice générale du Crédit Agricole de Franche-Comté, le jury est composé de personnalités de la banque, de l’université, de la recherche et de la presse. Le prix est doté de 6 000 euros dont la moitié est destinée à faciliter la publication du travail primé dans la collection « Perspectives historiques – Entreprises » des Presses universitaires François Rabelais.

Organisé en partenariat avec la revue « Entreprises et Histoire », le Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises est désormais porté par la Fondation d’entreprise Maison de Salins. Celle-ci est basée à Salins-les-Bains, dans le Jura, où se trouve le siège social de la première caisse locale, berceau du Crédit Agricole. La Fondation, lieu de rencontre et de réflexion, s’attache à promouvoir le modèle coopératif et à mettre en valeur son histoire.