• Taille du texte
  • Contraste
  • 05.12.2011
  • 3 min
  • 0

CPR CONVEXITE, « Les convertibles ont aujourd'hui tout leur sens ».

CPR Convexité, sicav d’obligations convertibles européennes de CPR AM dont, l’encours avoisine les 315 millions d’euros et plus de 20 ans d’expertise, s’incrit parmi les solutions d’investissement à privilégier grâce à son caractère « convexe » - ou sa capacité à tirer parti des quatre moteurs de performance des obligations convertibles : actions, taux, crédit et volatilité -.
Nous vivons actuellement une période chaotique, tout est sujet à questionnement, les conditions tant sur les marchés d’actions que d’obligations sont devenues difficiles et les perspectives sont ponctuées de fortes incertitudes économiques et financières. Dans ce contexte morose, on peut pourtant distinguer de vraies opportunités d’investissement telles que les obligations convertibles.
« La force des obligations convertibles réside dans leur capacité à avoir un risque de baisse limité en cas de chute des marchés actions tout en conservant un potentiel de hausse avéré en cas de rebond. C’est ce que l’on appelle « la convexité », fondement de CPR Convexité » souligne Julien Levy-Kern, gérant du fonds.
Ces derniers mois, avec la chute des marchés actions, les obligations convertibles ont ainsi joué leur rôle d’amortisseur puisqu’en moyenne leurs indices n’ont baissé que de 9.4% contre 18.8% pour les indices actions1. « D’autre part, un certain nombre d’obligations convertibles sont aujourd’hui à des valorisations attractives, ce qui offre un potentiel de rendement intéressant avec un risque moindre comparé à un investissement en actions » confie Esther Dreyfuss, co-gérante du fonds.
Au 3ème trimestre, CPR Convexité a bien résisté relativement à d’autres fonds d’obligations convertibles puisqu’il a surperformé de 1.35% l’indice ECI Euro et se place dans le 1er quartile2 prouvant ainsi sa capacité à tirer parti des opportunités de rendement offertes par les moteurs de performances des obligations convertibles : actions, taux, crédit et volatilité notamment, grâce à un pilotage actif de ces quatre véhicules et une optimisation des contraintes de risque.
En effet, CPR Convexité est géré comme un fonds diversifié. Le processus de gestion « top-down » vise à profiter des sources de performance actions, taux, crédit et volatilité. Chaque mois, en fonction des scénarios de marché établis par CPR AM, la gestion détermine le poids des expositions des différents moteurs de performance en s’appuyant sur un modèle éprouvé depuis plus de 20 ans. Ensuite, l’allocation sectorielle est définie puis, les gérants procèdent à une sélection rigoureuse des obligations convertibles en fonction de caractéristiques techniques et fondamentales. Le caractère « convexe » est préservé grâce au respect de règles strictes qui sont le suivi actif du delta actions et la sélection de profils « crédit » solides.
Aujourd’hui, le comité d’allocation d’actifs de CPR AM anticipe divers scénarios. Un scénario central prévoyant une poursuite des inquiétudes liées à la crise des dettes souveraines alimentée par des flux vendeurs toujours massifs. Pour autant, un scénario plus optimiste ne peut être exclu : la prise de conscience par les politiques de l’extrême gravité de la crise pourrait les amener à prendre les décisions « efficaces » pour endiguer définitivement la spirale baissière. « Aussi, dans cette optique, la gestion « convexe » restera prudente jusqu’à la fin de l’année. Nous restons sous-pondérés sur les actions et les taux et privilégions le crédit « Investment Grade » au détriment du crédit « High Yield », sur lequel nous restons prudents et sélectifs. Attentifs aux décisions politiques, notre exposition aux pays périphériques reste marginale » précise Julien Levy-Kern.
Dans la configuration actuelle des marchés, les obligations convertibles avec CPR Convexité représentent une bonne opportunité d’investissement et offrent un couple rendement/risque attractif. Sur une base historique long terme3, le fonds capte 50% de la performance à la hausse des marchés actions tout en ne prenant que 25% de la baisse réalisant ainsi la convexité attendue.

Par ailleurs, CPR Convexité est l’une des solutions d’investissement adaptée aux investisseurs soumis à la réglementation Solvabilité II.
« La classe d’actifs obligations convertibles bénéficie d’un SCR (capital de solvabilité requis) brut plus faible que beaucoup de classes d’actifs car le choc règlementaire est amoindri par la composante optionnelle. Elle offre, par conséquent, un couple rendement/risque intéressant et permet ainsi d’accéder aux marchés actions sans que cela ne consomme trop de fonds propres » précise Arnaud Faller, directeur des investissements de CPR AM.

Dans la même chaîne thématique