• Taille du texte
  • Contraste
  • 18.01.2010
  • 3 min
  • 0

En décembre, le flux s'est concentré sur un nombre réduit de valeurs dans chaque indice, entraînant une diminution temporaire de la fragmentation.


Paris - 18 janvier 2010 - Crédit Agricole Cheuvreux publie ses indicateurs de marché de décembre, établis conjointement avec TAG.

Décembre 2009 :

  • Deux tendances ont été observées : une tendance à long terme, à savoir une poursuite de la fragmentation et une baisse de part de marché des principaux marchés, et une tendance à court terme, dont l'effet direct a été une baisse de part de marché de la plupart des MTF, à l'exception de Chi-X sur le CAC 40.

  • L'indicateur de couverture est en baisse pour pratiquement tous les segments, ce qui indique que le flux s'est concentré sur un nombre réduit de valeurs dans chaque indice au mois de décembre.

Année 2009 :

  • Chi-X est incontestablement le grand gagnant de 2009, car il fournit actuellement environ 25% de la liquidité "lit" sur les valeurs du FTSE 100. A l'inverse, BATS s'est construit un positionnement original fondé sur une politique de prix agressive incitant à la connexion. Parmi les marchés primaires, le NYSE-Euronext s'est montré plus résistant que ses concurrents, tandis que le LSE a sous-performé, conséquence paradoxale du transfert de la plupart des lieux d'exécution à Londres. Les nouveaux arrivants fin 2009 sont les dark pools et autres réseaux de croisement des ordres.

  • Si la liquidité est aujourd'hui fragmentée sur les marchés européens, ça n'a pas été le cas pour le processus de formation des prix en 2009. Les traders "haute fréquence" attirent plus que jamais l'attention des plates-formes de trading, suite à la hausse de leur part de marché en 2009.