• Taille du texte
  • Contraste
  • 10.04.2013
  • 3 min
  • 0

Crédit Agricole et France Active signent un nouveau partenariat en faveur du financement des petites entreprises et de l'emploi.

 

Le Crédit Agricole et France Active signent une nouvelle convention de partenariat au service du financement de l’économie réelle, de l’insertion et de l’emploi. Dix ans après la signature de leur première convention, le Crédit Agricole et France Active renouvellent leurs engagements pour permettre aux petites entreprises et aux entreprises solidaires de bénéficier d’un accompagnement financier, d’accéder à des crédits bancaires dans de bonnes conditions et de s’appuyer sur un suivi de qualité.

La signature de cette nouvelle convention vient renforcer les synergies entre des partenaires bénéficiant d’un ancrage territorial fort. France Active, acteur historique de l’économie sociale et solidaire, participe à travers 40 Fonds territoriaux au financement de la création de Très petites entreprises (TPE) par des personnes en difficulté et des entreprises solidaires. Le Crédit Agricole, avec son réseau de 39 Caisses régionales, est une banque très impliquée auprès des entrepreneurs et leader sur le marché des professionnels avec 25 % de parts de marché.

En 2012, ce partenariat a permis la mise en place de 10 ,5 millions d’euros de garanties TPE pour 723 projets représentant 22,5 millions d’euros de concours financiers mobilisés. En renouvelant leur convention, le Crédit Agricole et France Active entendent développer le financement de la création d’entreprises et contribuer à la dynamique du tissu économique local et régional. Le Crédit Agricole pourra mobiliser le réseau France Active dès lors qu’un créateur ou une entreprise éligible aux interventions de France Active, aura besoin d’un financement garanti et d’un accompagnement financier. Les porteurs de projets bénéficieront d’une démarche globale de qualification et de financement de leur projet : accompagnement financier, expertise, garantie et financements complémentaires.

Ce partenariat doit également permettre de développer la coopération des deux réseaux dans le domaine de la collecte et de l’investissement de l’épargne solidaire, notamment via les circuits courts.