• Taille du texte
  • Contraste
  • 11.01.2011
  • 3 min
  • 0

Crédit Agricole Private Equity cède sa participation dans Ocean à Jaques Rivière, Edmond de Rothschild Investment Partners et Phillimore

Crédit Agricole Private Equity cède sa participation minoritaire dans la société Ocean à Jacques Rivière, Président de la société, Edmond de Rothschild Investment Partners et PH2, fonds géré par Phillimore Conseil dans le cadre d’un LBO secondaire.
LCL Régions Développement, fonds géré par Crédit Agricole Private Equity, était entré au capital d’Océan en juin 2007, à l’occasion du rachat de l’entreprise par deux repreneurs, Jacques Rivière et Jean-Paul Brigot. L’objectif de l’opération était double : permettre la sortie totale de la fondatrice de l’entreprise et accompagner Ocean dans ses développements.
Créé en 2003, Ocean est aujourd’hui l’acteur de référence des solutions de géolocalisation clé en main pour les entreprises. Basé à Clichy en région parisienne, la société commercialise une solution propre de gestion de flotte en temps réel adaptée aux métiers itinérants. Elle emploie cinquante collaborateurs avec une présence dans toute la France grâce à un réseau d’installateurs agréés. Ocean compte 1 500 entreprises clientes et équipe 25 000 véhicules.
Durant ces 3 années de vie commune, Ocean a connu une forte croissance de son activité et une nette progression de sa marge d’exploitation. Le chiffre d’affaires de l’entreprise a augmenté de 75% pour s’établir à 9 millions d’euros (estimation 2010) et sa rentabilité a quadruplé.
Jacques Rivière, Président du groupe Ocean, déclare : «le soutien que les équipes de Crédit Agricole Private Equity nous ont apporté a été très fructueux. Nous sommes aujourd’hui parfaitement structurés pour atteindre les objectifs ambitieux que nous nous fixons.»
Laurent Espic, Directeur associé LBO & Développement de Crédit Agricole Private Equity ajoute : «nous sommes heureux d’avoir accompagné Ocean pendant ces trois dernières années au cours desquelles la société a consolidé ses positions. Cette opération est l’aboutissement d’un partenariat constructif et elle permet au fonds LCL Régions Développement de réaliser un TRI de 26%».