• Taille du texte
  • Contraste
  • 18.10.2011
  • 3 min
  • 0

En 2010, le marché de l'équipement de l'habitat s'élève à 50 milliards d'euros en France, en hausse de +0,7% par rapport à 2009

La seconde édition de l’HABITATSCOPE, réalisé par l’IPEA en partenariat avec Sofinco, marque de CA Consumer Finance, dresse un bilan des marchés de l’habitat. Il propose une photographie complète du foyer des Français : ameublement, décoration, piscines, rénovation, etc. Cette nouvelle édition s’avère plus dense que la précédente en s’attachant notamment aux intentions d’achats pour les douze prochains mois, révélées par un sondage réalisé en septembre 2011.
Le marché de l’habitat représente 50 milliards d’euros TTC, en hausse de 0,7% par rapport à 2009, avec des tendances différentes selon les segments :
• Le segment du Jardin, soit 15% du marché de l’habitat, accuse une baisse de près d’un point ;
• Les objets de décoration et les jeux vidéos sont en repli de -6% par rapport à 2009 ;
• A l’inverse, les segments les plus porteurs sont : la Piscine (+8,5%), le Meuble de cuisine (+6,7%), le Petit électroménager (+6,6%) et le Bricolage pour la partie revêtements murs, sol, carrelages (+5,4%).
Les ménages français ont consacré en moyenne 1.880 euros pour les dépenses relatives à leur habitat en 2010.
La stagnation (+0,7%) du marché de l’équipement de l’habitat s’explique notamment par la hausse des dépenses contraintes (dont les loyers) et l’augmentation des prix immobiliers.
Les conseils donnés par les professionnels sur le lieu de vente sont déterminants dans l’achat
Lorsque l’on interroge les Français sur les sources d’information qu’ils consulteraient avant d’effectuer leurs achats, on observe que les conseils d’un professionnel et internet sont les deux vecteurs principaux. Plus le produit devient technique, plus les ménages recherchent des informations et des conseils de la part d’un expert dans le domaine concerné : ceci est particulièrement vrai pour le chauffage, l’isolation, les portes et fenêtres.
Perspectives pour 2011 et 2012
Pour 67,5% des sondés, la crise économique et financière a été un frein à leurs dépenses d’équipement de logement et a amené 60,5% des sondés à retarder certains projets de travaux.
Malgré le contexte morose, pour les douze prochains mois, les intentions d’achats restent globalement bien orientées même si inférieures aux achats des douze derniers mois. 42% des ménages propriétaires interrogés déclarent vouloir investir dans les arts de la table et 38% dans l’électroménager dans les douze prochains mois. Les Français sont soucieux de la protection de l’environnement : 4,5% des ménages propriétaires interrogés déclarent vouloir investir dans les panneaux photovoltaïques et 3,5% dans les pompes à chaleur.
Retrouvez dans l’Habitatscope des focus sur les marchés de la domotique et de la décoration.