• Taille du texte
  • Contraste
  • 19.04.2012
  • 3 min
  • 0

En moyenne, les Français dépensent 616 euros par mois pour se loger, soit 23% de leur revenu

Sofinscope est le baromètre de Sofinco (marque de CA Consumer Finance) qui s’inscrit au cœur de la consommation et du quotidien des Français. Pour sa septième vague d’enquête, Sofinscope s’intéresse aux dépenses de logement des Français.
Une dépense moyenne qui représente souvent plus du tiers des revenus des locataires
616 euros, c’est le montant mensuel moyen consacré par les Français à leur loyer (hors charges) et/ou à leur remboursement d’emprunt. Il s’élève à 780 euros pour les propriétaires contre près de 520 euros pour les locataires.
S’agissant du taux d’effort , celui-ci représente en moyenne 23% des revenus des Français. Il cache cependant de fortes disparités: les locataires consacrent en moyenne plus du tiers (35%) de leurs revenus pour se loger, quand les propriétaires y consacrent en moyenne 15% (32% pour les accédants à la propriété).
Pour un tiers des Français, la part de revenu consacrée au logement est jugée trop importante
45% des locataires estiment que le budget consacré au logement est trop important eu égard à leur revenu. En revanche, les propriétaires sont 22% à déclarer qu’ils consacrent un budget trop élevé au logement : 34% chez les propriétaires en cours d’acquisition et 15% chez les propriétaires qui n’ont plus d’emprunt à rembourser pour leur résidence principale.
Pour les locataires, le budget alloué au logement impose des arbitrages
Une majorité de locataires ressentent l’impact du budget alloué au logement sur leur consommation, tandis que le constat est plus nuancé pour les propriétaires:

  •     Presque deux tiers des locataires et environ un tiers des propriétaires déclarent que le budget logement a un impact important sur leurs dépenses alimentaires d’une part et sur celles consacrées à l’habillement d’autre part.
  •     56% des locataires ainsi que 47% des propriétaires déclarent que le budget logement a un impact important sur leurs dépenses d’amélioration du logement.
  •     56 % de locataires et 32% des propriétaires partagent cet avis concernant leurs dépenses de santé.
  •     Pour 66% des locataires et 38% des propriétaires, le budget logement a un impact important sur leurs dépenses de loisirs, ou encore sur leurs projets de vacances (70% de locataires, 43% des propriétaires)
  •     71% des locataires et 49% des propriétaires déclarent que le budget logement a un impact important sur leur capacité d’épargne.
  •     46% des locataires rencontrent des difficultés pour payer leur loyer

Si 29% des Français déclarent avoir des difficultés à faire face à leur loyer ou à leur remboursement d’emprunt, ce sont les locataires qui sont le plus touchés par cette situation (46%). Enfin, parmi les foyers qui déclarent consacrer plus d’un tiers de leurs revenus à leur loyer ou remboursement, près des deux tiers (63%) éprouvent  des difficultés pour le payer ou le remboursement.

Première solution pour faire face : réduire ses dépenses
70% des personnes rencontrant des difficultés pour payer leur logement envisagent en premier lieu de réduire leurs dépenses, quand 46% réfléchissent au moyen d’accroitre leurs revenus. Le déménagement n’est envisagé que par 22% des répondants. La réduction des dépenses est principalement mise en avant par les propriétaires, structurellement plus âgés. A l’inverse, les locataires envisagent davantage une évolution positive de leurs revenus pour faire plus facilement face aux dépenses.
Le prix serait le principal obstacle pour changer de logement
Lorsqu’ils recherchent un logement à louer, c’est le coût du loyer qui constituerait le principal obstacle pour les locataires (76%), bien avant les garanties demandées (34%) ou l’absence de logements correspondant à leurs critères (34%). Cette inquiétude sur les prix touche toutes les catégories.
Dans l’hypothèse d’une nouvelle acquisition, les propriétaires s’inquiètent en premier lieu du montant du remboursement (40%), ainsi que de la difficulté à vendre leur bien (26%) et à trouver un bien correspondant à leurs critères (24%). Les garanties demandées (16%)  ou l’obtention du crédit (14%) sont en revanche peu cités.
 

*  Le taux d’effort est le pourcentage du revenu consacré au loyer ou au remboursement d’emprunt

Tous les résultats du Sofinscope sur : www.lecafedeletoile.fr

Dans la même chaîne thématique