• Taille du texte
  • Contraste
  • 28.11.2012
  • 3 min
  • 0

Enquête Amundi : « Les salariés et l'actionnariat salarié »

N°1 de l’actionnariat salarié avec plus de 55 % de part de marché*, Amundi a récemment réalisé une enquête auprès des salariés de ses principales entreprises clientes. L’objectif était de comprendre l’attrait de ces derniers pour les opérations d’actionnariat salarié, et de déceler les éventuels freins à la souscription.
Acteur historique et leader en épargne salariale, Amundi, avec plus de 36 milliards d’euros d’actifs gérés*, compte aujourd’hui près de 85 500 entreprises et 3,7 millions de salariés clients.
Amundi accompagne les sociétés par actions, cotées ou non cotées, en France et à l’International, dans la mise en place des opérations d’actionnariat salarié. Les salariés peuvent ainsi souscrire à des actions de leurs entreprises à des conditions avantageuses. De plus, Amundi met à leur disposition une combinaison de services à chaque étape de l’opération, ainsi qu’une offre d’accompagnement type « clé en main »: un montage juridique, une assistance au déploiement - formation et communication -, une centralisation et une gestion des souscriptions, une tenue de compte et une plate-forme téléphonique dédiée….

Afin d’adapter son offre aux exigences des salariés et de faire bénéficier ses entreprises clientes d’informations utiles, Amundi a mis en place ce baromètre. Elle a interrogé, par mail, un panel de 1850 salariés en France et à l’international entre le 15 juin et le 31 juillet 2012.
 

Perception positive des opérations d’actionnariat salarié malgré la crise
Selon l’enquête, près de 70 % des salariés interrogés en France et à l’international déclarent que la crise financière (depuis 2008) n’a pas eu d’impact sur leur décision de souscrire aux opérations d’actionnariat salarié qui leur ont été proposées.
Dans le futur, les principaux freins à la souscription seraient, pour 32 % des sondés, le manque de confiance dans l’évolution du cours de l’action de leur entreprise, la souscription à un autre placement financier plus intéressant (pour 30,5 %) ou encore le manque de moyen financier (pour 24,5 %).
 
Fort intérêt pour l’abondement de leur entreprise
Lors de la souscription aux opérations d’actionnariat salarié, 31,5 % des personnes interrogées estiment que l’abondement de leur entreprise est l’avantage le plus incitatif devant la décote sur le cours de l’action (28 %) et la garantie de leur apport personnel (15 %).
Fort de l’intérêt suscité par cette enquête, Amundi envisage de la mener tous les ans.
 

* Chiffres AFG au 30 juin 2012 - Amundi gère plus de 18,2 milliards d’euros d’encours en actionnariat salarié avec près de 400 Fonds Communs de Placement d’Entreprise (FCPE).