• Taille du texte
  • Contraste
  • 14.12.2010
  • 3 min
  • 0

European Corporate Survey 2010 : Les Directions générales doivent consacrer plus de temps à la communication financière.

CA Cheuvreux présente les résultats de sa 2ème "European Corporate Survey", une enquête menée auprès d'un échantillon exceptionnel de prés de 400 investisseurs institutionnels en Europe et aux Etats-Unis. L'objectif était d'identifier leurs attentes et priorités en termes d'accès aux sociétés et de communication financière. 76% des investisseurs ayant répondu à cette enquête sont "long only" et 11% des hedge funds.

Points clés de l'enquête :

  • La quasi-totalité des investisseurs considère que l'accès aux sociétés cotées en amont de leur prise de décision d'investissement est clé. Ils prennent également en compte la qualité de la communication financière des sociétés
  • La majorité des investisseurs sondés estime qu'une décision d'investissement a quatre fois plus de chance d'être prise suite à un entretien avec le Directeur général ou le Directeur financier d'une société cotée par comparaison à un entretien avec le responsable "relations investisseurs" de cette même société. Ceci est lié à la connaissance approfondie de la stratégie qu'ont le Directeur général ou le directeur, ainsi qu'à leur pouvoir de décision. Tendance particulièrement marquée chez les investisseurs britanniques et américains, dont 50% estiment que la probabilité d'une décision d'investissement après une réunion avec le responsable "relations investisseurs" est quasiment nulle.
  • Près de neuf investisseurs sur dix estiment que les meilleurs formats pour rencontrer les dirigeants d'entreprises sont les "roadshows" ou les conférences. Les investisseurs américains et britanniques en particulier apprécient que les dirigeants d'entreprises se déplacent dans leurs bureaux à leur demande. A l'inverse, les visites sur site et les journées d'investisseurs sont les formats les moins valorisés.
  • Pour plus de neuf investisseurs sur dix, la communication de prévisions à moyen-terme par les sociétés cotées est très importante. Ils valorisent en particulier les informations portant sur le chiffre d'affaires, les marges ou les résultats. Un tiers des investisseurs n'attachent aucune importance aux prévisions à court terme, estimant que ces informations sont déjà intégrées dans les cours.
  • 49% des investisseurs déclarent avoir modifié leur politique de rotation de portefeuille suite à la crise financière ; 33% déclarent avoir accéléré la vitesse de rotation de leur portefeuille.

pagebreak

"La majorité des investisseurs rencontre plus de 40 sociétés par an. L'accès au management est très valorisé, notamment par les hedge funds, et a un impact direct sur les décisions d'investissement. La plupart des investisseurs considère également que le responsable relations-investisseurs a un rôle clé à jouer comme catalyseur entre la société et les marchés", explique Bénédicte Thibord, Directeur Marketing chez CA Cheuvreux.

"La crise financière n'a pas modifié l'importance que les investisseurs institutionnels accordent au fait de pouvoir rencontrer en direct les sociétés cotées. Le nombre de ligne de leur portefeuille n'a pas, non plus, évolué. En revanche, près de 40% des investisseurs affirment prendre leurs décisions d'investissement plus rapidement", ajoute Jenny Murphy, Responsable du Corporate Access chez CA Cheuvreux.