• Taille du texte
  • Contraste
  • 23.11.2011
  • 3 min
  • 0

GETCO, sauveur de la fragmentation si BATS venait à disparaître?

Crédit Agricole Cheuvreux publie ses indicateurs de marché du mois d'octobre sur les principaux indices européens, établis conjointement avec TAG.
- GETCO, un des plus importants acteurs Haute-Fréquence, a promis, dans son entretien avec la commission anglaise "UK Competition Commission " d'apporter son soutien à tout nouvel entrant si la fusion entre BATS et Chi-X conduisait à une diminution de la compétition sur l'offre des carnets d'ordres en Europe.
- De son côté Chi-X assoit sa position de MTF dominant et sa part de marché ne cesse d'augmenter.
- La liquidité sur le MTF ressemble par ailleurs de plus en plus à celle disponible sur les marchés régulés.
- En parallèle, la part de marché de BATS Europe suit une pente descendante.
- Dans ces conditions, l'idée de conserver deux carnets d'ordre distincts malgré la fusion prévue entre Chi-X et BATS comme initialement prévu peut être remise en cause.
- L'amélioration à venir de la technologie de BATS bénéficierait d'autant plus à Chi-X, qui en hériterait après la fusion.
- Si BATS Europe suivait la route de BATS aux Etats-Unis et offrait le listing de valeurs européennes, la nouvelle entité deviendrait de fait le premier vrai marché régulé paneuropéen.
- BATS a reçu l'accord provisoire de la UK Competition Commission pour son acquisition de Chi-X. Le feu-vert définitif est attendu pour le 2 décembre.
Aux dernières nouvelles
- Le 9 novembre, le Sénat français a adopté un amendement au projet de loi des Finances qui vise à limiter l'action des traders haute fréquence.
- Il s'agit d'une taxe qui s'appliquerait à tous les ordres de traders dont le taux d'annulations (nombre d'ordres annulés relativement au nombre d'ordres passés) serait jugé excessif.
Les autres fusions
- Deutsche Börse et NYSE Euronext ont dû répondre à de nombreuses questions de la Commission Européenne en ce qui concerne le manque de compétition latent pour le règlement-livraison de leurs produits dérivés.
- Le London Stock Exchange multiplie les acquisitions, et a cette fois obtenu l'accord de l'Office of Fair Trading pour l'achat du Transaction Reporting Service de la FSA.
Les chiffres du mois d'octobre
- Les volumes journaliers sur les principaux indices européens sont revenus à la normale, grâce à une réduction du nombre de transactions, dont les tailles sont restées stables pour la première fois depuis trois mois.
- Deux jours se sont distingués pour raisons macro-économiques: le 27 octobre et le 1er novembre ont eu de forts volumes et une forte volatilité.
- Chi-X et Turquoise ont eu des performances mitigées, mais s'améliorent sur leur part de marché totale.
- Les marchés primaires sont restés relativement stables.
- On remarque une homogénéisation des tailles de transactions: pour chaque place, elles sont similaires quelque soit le pays.
- Les volumes dark (de type mid-point) relativement aux visibles ont significativement augmenté. A l'inverse, la liquidité durant les enchères d'ouverture et de fermeture a diminué. Les fourchettes offre-demande se sont resserrées. Tout cela va dans le sens d'une plus faible volatilité.
Le fait du mois
- Chi-X a commencé son activité en Australie le 31 octobre.
- Il a reçu l'accord du régulateur pour traiter plus de titres et d'ETFs.
- C'est le premier pas important du pays vers une fragmentation réelle.

Dans la même chaîne thématique