• Taille du texte
  • Contraste
  • 26.05.2010
  • 3 min
  • 0

IDEAM fait évoluer « Hymnos » : son fonds d’éthique chrétienne et humaniste

IDEAM fait évoluer « Hymnos » : son fonds d’éthique chrétienne et humaniste

Depuis la crise financière, les investisseurs institutionnels, aussi bien que les épargnants particuliers, exigent des produits financiers simples, lisibles et un retour à une finance au service de l’économie réelle. C’est dans ce contexte, qu’IDEAM, la filiale d’Amundi dédiée à l’Investissement Responsable, a renforcé le positionnement éthique de son FCP «Hymnos». Créé en 1989, ce fonds est exclusivement distribué par le réseau LCL. Il s’agit d’un fonds diversifié 50 % actions européennes et 50 % obligations d’Etat de la zone Euro, particulièrement destiné à une clientèle exigeante constituée notamment de congrégations religieuses.

Trois évolutions principales ont été apportées au process de gestion du FCP Hymnos : un élargissement des exclusions sectorielles et normatives, une approche ISR « Best in Universe » qui se substitue à l’approche « Best-in-Class », et la mise en place d’un filtre ISR dans la gestion de la poche obligataire Etats.

Le positionnement éthique du processus de gestion du fonds « Hymnos » est renforcé à travers l’élargissement des critères d’exclusion. En effet, pour la poche actions, le portefeuille exclut les entreprises qui occasionnent des dommages à l’homme et à la société, notamment, lorsque plus de 5% de leur chiffre d’affaires provient :

  • des secteurs impliqués dans la production, la vente ou la distribution d’armes ;
  • des secteurs pouvant entrainer des addictions : tabac, alcool, jeux de hasard ;
  • du secteur de la pornographie.

L’univers d’investissement est, dorénavant, construit selon une approche « Best in Universe ». Il est ainsi composé exclusivement d’entreprises les mieux positionnées d’un point de vue du développement durable, indépendamment de leur secteur d’activité. Ces entreprises sont sélectionnées à l’issue d’une analyse menée par les analystes extra-financiers d’IDEAM sur des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). Le critère spécifique du non respect des Droits de l’Homme est discriminant quelle que soit la notation ESG globale de l’entreprise.

Enfin, les obligations d’Etats intègrent désormais un filtre ISR « Etats » mis en place par l’équipe d’analystes extra financiers d’IDEAM. L’objectif de ce filtre est de mesurer et de comparer les niveaux d’intégration des enjeux ESG des systèmes institutionnels et des politiques publiques des Etats. La gestion s’applique à maximiser la note ESG moyenne de l’univers d’investissement obligataire, en sous pondérant systématiquement les obligations des Etats dont la note ESG est négative.

Gaëlle Dedouche, gérante du fonds, déclare «à travers ces trois évolutions, notamment le renforcement des exclusions, « Hymnos » est une réponse adaptée aux besoins des investisseurs les plus exigeants sur le plan de l’éthique. Elles découlent notamment des réflexions menées avec les personnalités qualifiées du monde laïc et religieux qui composent le Comité d’éthique du fonds*».

* Le Comité d’éthique se réunit tous les trois mois et échange avec les gérants et analystes d’IDEAM qui leur présentent la gestion du fonds ainsi qu’une analyse sectorielle sous l’angle ESG