• Taille du texte
  • Contraste
  • 30.08.2007
  • 3 min
  • 0

Athènes & Paris, 30 août 2007

Dans le cadre d'un mouvement de responsabilité sociale et de solidarité envers la population des régions durement touchées par les récents incendies qui les ravagent, Emporiki Bank et Crédit Agricole S.A. ont décidé de prendre un certain nombre de mesures pour venir immédiatement en aide aux personnes en difficulté et participer à la reconstruction économique des zones dévastées et à la réhabilitation de l'environnement.

Cette décision porte sur les mesures communes suivantes :

a) fournir à parts égales une aide financière initiale de 6 millions d'euros,

b) lever des fonds supplémentaires par l'intermédiaire des 40 Caisses régionales du Groupe Crédit Agricole en France,

c) rassembler les contributions des collaborateurs du groupe Emporiki, dans le cadre de l'initiative du syndicat des employés d'Emporiki.

L'aide financière sera distribuée comme suit :

a) 2 millions d'euros d'aide immédiate aux sinistrés, déposés dans le Compte d'aide spécial de l'Etat grec, ouvert à la Banque de Grèce par le Ministère de l'économie et des finances.

b) le montant restant pour financer un plan d'action général qui complètera les mesures prises par l'Etat grec. Les actions mises en place seront sélectionnées en fonction de leur capacité à fournir une large assistance aux familles sinistrées, à aider à reconstruire l'économie locale des régions touchées par les incendies, à réhabiliter l'environnement et à construire des infrastructures pour la prévention et la lutte contre les incendies.

Enfin, il est rappelé que Emporiki Bank :
. participe, en collaboration avec le Ministère de l'économie et des finances, au programme de dédommagement ; la banque étend les heures d'ouverture de ses agences dans les régions dévastées de façon à en faciliter l'accès aux personnes concernées ;
. a pleinement adopté et déjà mis en oeuvre toutes les mesures de soutien financier prises pour tous les sinistrés et annoncées le 28 août par l'Association des banques grecques ;
. collecte, depuis le lundi 27 août, des fonds provenant tant de particuliers que d'entreprises qu'elle transfère quotidiennement sur le compte dédié de l'Etat grec dit « Compte d'aide spécial ».