• Taille du texte
  • Contraste

L’IFC et Amundi lancent une stratégie obligataire de 2 milliards de dollars pour soutenir une reprise verte, résiliente et inclusive

Afin de relever le double défi de la lutte contre les inégalités et le changement climatique, l’International Finance Corporation, membre du Groupe de la Banque Mondiale, et Amundi, premier gestionnaire d'actifs européen, ont pour projet de lancer un nouveau fonds d’investissement qui aura pour stratégie de diriger jusqu’à $2 milliards d’investissements privés vers des obligations durables des marchés émergents, soutenant la lutte contre le COVID-19 et favorisant une reprise verte, résiliente et inclusive. 

Dévoilée en marge de la COP26 à Glasgow en Écosse, la stratégie Build Back Better Emerging Markets Sustainable Transaction Bond (BEST) de ce nouveau fonds sera gérée par Amundi. Ce fonds devrait permettre d’orienter les capitaux des investisseurs institutionnels vers des émissions obligataires durables des sociétés de pays en voie de développement. Ceci devrait contribuer à renforcer la classe d'actifs et à orienter le financement vers des domaines prioritaires, tels que le climat et la mixité.

La nouvelle initiative IFC-Amundi vise à accroître l’offre et la demande pour d’autres segments d’obligations durables, un marché qui conserve une marge de croissance par rapport aux obligations vertes. La stratégie BEST, qui aura une durée de vie prévisionnelle de 10 ans, contribuera aux engagements pris par l‘IFC dans le cadre du Plan d'actions sur le changement climatique de la Banque Mondiale. Elle fait suite à deux fonds d'obligations climat sponsorisés par l’IFC : le fonds Amundi Planet Emerging Green One axé sur les obligations vertes émises par des institutions du secteur financier et le fonds HSBC Real Economy Green Investment Opportunities (REGIO), axé sur les obligations vertes émises par des sociétés non financières. Elle compte parmi les engagements sociétaux du Groupe Crédit Agricole.

« La pandémie de COVID-19 et le changement climatique représentent des menaces interdépendantes pour les pays en voie de développement. Des mesures urgentes sont nécessaires pour empêcher des millions d'autres personnes de tomber dans la pauvreté, de protéger les emplois et d'assurer un avenir plus écologique », a déclaré Makhtar Diop, Directeur général de l’IFC. « Les initiatives innovantes sur les marchés de capitaux peuvent jouer un rôle essentiel dans la réponse mondiale à ces urgences, en stimulant l'investissement privé, en suscitant un nouvel intérêt pour les actifs durables et en soutenant la reprise économique. »

Le Covid-19 a représenté un coût élevé pour les marchés émergents et les économies en voie de développement en augmentant la pauvreté, en ralentissant la croissance économique et en limitant la capacité des gouvernements à apporter un soutien budgétaire. La croissance des émissions d'obligations durables par le secteur privé, conjuguée à l'augmentation des investissements en obligations vertes, peut contribuer à combler les écarts de financement sur les marchés émergents.

En plus de mobiliser les capitaux nécessaires, cette initiative fournira un nouveau modèle pour les autres gestionnaires d'actifs et les investisseurs institutionnels pour reproduire et amplifier son impact.

« Nous sommes fiers de poursuivre le développement de notre partenariat avec l’IFC, suite au lancement réussi d'Amundi Planet Emerging Green One en 2018, a déclaré Valérie Baudson, Directrice Générale d'Amundi.  Cette nouvelle initiative contribuera à développer le marché des fonds obligataires durables sur les marchés émergents. Elle démontre également le rôle de premier plan d'Amundi dans la finance responsable et constitue un bel exemple des avantages des partenariats public-privé pour les investisseurs et l'ensemble de l’économie »

L’IFC exigera que les investissements de BEST soient conformes aux normes mondiales régissant les obligations durables, et mettra en œuvre un mécanisme d'examen pour s'assurer que ces investissements soient bien alignés avec les objectifs de la stratégie. Afin d'étendre sa portée aux pays à faibles revenus, le guichet du secteur privé de l'Association internationale de développement (IDA PSW) envisage la fourniture d'une garantie de crédit partielle, par le biais de sa facilité de financement mixte. La stratégie BEST sera également accompagnée d'un mécanisme d'assistance technique1 visant à accroître la qualité et la quantité des émissions obligataires durables sur les marchés émergents.


Un programme géré et administré par l'IFC, afin de créer un marché des obligations durables et vertes dans les pays en développement

Dans la même chaîne thématique