• Taille du texte
  • Contraste
  • 20.09.2013
  • 3 min
  • 0

La BEI, la SIDI, la Fondation Grameen Crédit Agricole et Triple Jump unissent leurs forces avec le Centre arabe pour le développement agricole afin de soutenir la microfinance en Palestine

Le Centre arabe pour le développement agricole (ACAD), la Banque européenne d'investissement (BEI), Solidarité Internationale pour le Développement (SIDI), la Fondation Grameen Crédit Agricole et Triple Jump ont signé un accord pour un apport en capitaux propres d’un montant total de 5,3 millions de dollars*. Le protocole d’investissement a été signé le 11 septembre à Ramallah, sous les auspices du gouverneur de l'Autorité monétaire palestinienne, par le vice-président de la BEI, Philippe de Fontaine Vive, Hasib Nashashibi, Président d’ACAD, Christian Schmitz, Directeur Général de SIDI, Jürgen Hammer, Directeur du Pôle Investissements de la Fondation Grameen Crédit Agricole et Eelco Mol, Gestionnaire de Fonds de Triple Jump.

Ce projet est axé sur le développement pérenne en zone rurale dans le but de réduire les déséquilibres, de soutenir les petits et micro entrepreneurs dans l'ensemble du territoire palestinien, en particulier les femmes et les agriculteurs, et de créer des emplois durables. Il permettra d'améliorer l'accessibilité du secteur financier à la population palestinienne tout en soutenant le processus de transformation d’ACAD en une institution financière pérenne, ACAD Finance, qui sera réglementée par l'Autorité monétaire palestinienne dans le cadre de la Loi bancaire n° 9 de 2010.

La contribution financière de la BEI de 1 million de dollars, qui représente 18 % du capital de l’institution, sera couplée à une opération d'assistance technique. Ceci participe aux objectifs et aux priorités de l'UE dans les pays du Partenariat euro-méditerranéen en matière de microfinance.

Le Vice-président de la BEI, Philippe de Fontaine Vive, a déclaré: «La BEI est fière d'apporter son premier soutien financier à une institution de microfinance en Palestine telle qu’ACAD Finances. Ce projet est une étape importante pour améliorer le développement local dans les zones rurales, en particulier pour les femmes. Il donne un signal fort pour l'avenir en termes d'opportunités d'investissement, de commerce et d’emploi ».

«Nous sommes très heureux de réaliser notre premier investissement en capital au Moyen-Orient, notamment en Palestine où le secteur de la microfinance a connu un important développement en matière de réglementation du secteur ainsi que dans le domaine de la performance sociale, malgré un contexte difficile », a déclaré Eelco Mol, Gestionnaire de Fonds pour Triple Jump. « Triple Jump prête à des institutions de microfinance en Palestine depuis 2009 et avec ce projet, nous sommes impatients de contribuer davantage au développement rural par le biais de produits et services financiers novateurs ».

Directeur du Pôle Investissements à la Fondation Grameen Crédit Agricole, Jürgen Hammer a souligné l’importance des actions de développement dans le ciblage des zones rurales, qui regroupent environ 70% de la pauvreté mondiale. « Les petits exploitants, notamment les femmes, représentent le principal groupe des travailleurs pauvres et les aider à produire et à gagner plus est essentiel pour leur bien-être. Nous sommes convaincus que notre partenariat avec ACAD, qui a démontré sa capacité à équilibrer pérennité et forte orientation sociale, contribuera à l'autonomisation des femmes et à la lutte contre la pauvreté et l'insécurité alimentaire en Palestine ».

Le Président de SIDI a indiqué : «SIDI est fière d'avoir accompagné ACAD au cours des 15 dernières années, surtout pendant les moments les plus difficiles de la microfinance en Palestine, et de l’avoir préparée à sa transformation en société financière pérenne au cours des étapes requises, en maintenant ses objectifs et sa mission partout sur le territoire palestinien.

*Co-investisseurs:
- ACAD-NGO: 3 millions de dollars
- Banque Européenne d’Investissement (BEI): 1 million de dollars
- SIDI - Solidarité Internationale pour le Développement : 500.000 dollars
- Fondation Grameen Crédit Agricole: 500.000 dollars
- Triple Jump: 300.000 dollars

A propos d’ACAD
ACAD est une institution palestinienne de microfinance mise en place afin d’encourager le développement des microentreprises à travers de petites activités génératrices de revenus parmi les personnes pauvres et à faibles revenus. ACAD offre des services financiers dans les régions rurales et/ou qui comptent un niveau élevé de pauvreté dans les zones palestiniennes qui sont particulièrement touchées par la situation politique difficile. L'indépendance économique et par conséquent, la sécurité alimentaire des pauvres et des défavorisés, est un outil efficace d’autonomisation et de participation active dans les domaines économique, social et politique de la vie en Palestine. A fin juin 2013, ACAD comptait 3295 clients actifs dont 69,5% de femmes et 58,6% de clients ruraux pour un montant du portefeuille de 4 millions d’euros.
www.acad.ps

À propos de la BEI
La BEI, banque de l'Union européenne, est le premier investisseur financier en Méditerranée. Depuis 2002, la BEI s'est engagée à soutenir le développement économique et social et l'amélioration des conditions de vie des populations dans les pays méditerranéens partenaires à travers son programme de financement basé sur l'expertise FEMIP. Avec un investissement global de plus de € 14,5 milliards, au fil des ans cet engagement s’est ancré autour de deux piliers: le dialogue permanent avec les pays méditerranéens partenaires en vue de fournir la meilleure réponse possible à leurs priorités économiques et sociales, et la coopération bilatérale et multilatérale en vue de maximiser les synergies et d'améliorer l'efficacité opérationnelle.
www.eib.org/FEMIP

À propos de Triple Jump
Triple Jump est un gestionnaire en investissement responsable avec des bureaux régionaux en Asie, en Europe et en Amérique Latine. L’organisation gère et conseille des fonds d'investissement en microfinance qui mettent l’accent sur l'amélioration des moyens de subsistance au bas de la pyramide, chacun avec un groupe cible spécifique et des objectifs de rendement et de risque différents. Les clients de ces fonds vont des ONG qui reçoivent leurs premiers prêts non bonifiés aux banques réglementées qui servent des centaines de milliers de clients. Triple Jump a actuellement des engagements en capital équivalents à quelques 360 millions d'euros. Il gère des investissements dans environ 170 institutions dans plus de 50 pays.
www.triplejump.eu

À propos de la Fondation Grameen Crédit Agricole
La Fondation Grameen Crédit Agricole est née en septembre 2008 de l'initiative de Crédit Agricole S.A. en partenariat avec le Professeur Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006, fondateur de Grameen Bank au Bangladesh. La Fondation a reçu dès sa création une dotation de 50 millions d'euros de Crédit Agricole, pour lui permettre de lutter contre la pauvreté et l'exclusion financière dans les pays en développement ou émergents, en accompagnant le développement d'institutions de microfinance et en facilitant l’essor des entreprises de "social business". Depuis sa création, la Fondation a approuvé 94 financements d’institutions de microfinance et de social business dans 29 pays, pour un montant cumulé de 55 millions d’euros, sous forme de prêts, de garanties et de participations au capital. La Fondation a investi 500.000 euros dans le capital d’ACAD, ce qui représente 9,4% du capital de la nouvelle société. A fin août 2013, la Fondation soutient 30 institutions de microfinance et 7 entreprises de social business pour un montant total de 21,4 millions d’euros. Les institutions de microfinance partenaires ont un portefeuille cumulé de 1,8 million de clients, dont 86% de femmes, 84% de clients en milieu rural et 24% de clients en Afrique sub-saharienne.
www.grameen-credit-agricole.org

À propos de SIDI
SIDI (Solidarité Internationale pour le Développement et l'Investissement) est une société indépendante d'investissement social créée en 1983 par le CCFD -Terre Solidaire, le principal bailleur de fonds privé français, afin de promouvoir et de renforcer ses interventions dans les secteurs économiques émergents. A fin décembre 2012, le capital de SIDI, 15,4 millions d’euros, était entièrement investi auprès de plus de 65 partenaires dans 30 pays, et son budget d'assistance technique atteignait 1,53 million d’euros. La SIDI est engagée dans l'investissement social en Palestine depuis 20 ans.
www.sidi.fr