• Taille du texte
  • Contraste
  • 28.06.2013
  • 3 min
  • 0

Lancement de la Banque d’Affaires Crédit Agricole Alsace Vosges et Lorraine

Une nouvelle offre de « Banque d’Affaires régionale »

Une nouvelle offre de « Banque d’Affaires » dédiée aux entreprises a été créée dans l’Est de la France. Elle est le fruit d’une coopération entre le Crédit Agricole Alsace Vosges, le Crédit Agricole de Lorraine et Crédit Agricole Corporate & Investment Bank (Crédit Agricole CIB).

Son savoir faire : pointu et accessible

L’offre de « Banque d’Affaires » s’adresse plus particulièrement aux entreprises de taille intermédiaire dont le chiffre d’affaires est supérieur à 20 M€, avec un coeur de cible à plus de 50 M€.Elle entend apporter une expertise de proximité aux chefs d’entreprise pour leurs opérations de fusion-acquisition,de transmission, de financements spécifiques, de capital-investissement et d’ingénierie patrimoniale. Avec ces services, le Crédit Agricole pourra ainsi contribuer mieux encore au développement de l’économie des territoires et à l’accompagnement des porteurs de projets.

Son organisation : flexible et efficace

La Banque d’Affaires est une structure légère sans identité juridique spécifique qui regroupe compétences et expertises de ses promoteurs. Son responsable, Pascal Faivre, est basé à Strasbourg. Les ingénieurs d’affaires sont basés à Strasbourg, Nancy et Metz. Ils sont salariés des Caisses régionales et de Crédit Agricole CIB qui, par ailleurs, mettent à leur disposition des expertises complémentaires si elles s’avèrent nécessaires. Outre Crédit Agricole CIB, les autres filiales du Groupe Crédit Agricole, Sodica, Indosuez Private Banking et Amundi, sont en mesure d’intervenir localement en fonction de la spécificité des montages à réaliser.

Les Directeurs en charge du marché des entreprises, Frédéric Lataille pour le Crédit Agricole de Lorraine, et Pierre Schmitt pour le Crédit Agricole Alsace Vosges, assurent la supervision de l’activité. Cette organisation favorise une grande adaptabilité aux demandes des chefs d’entreprise ; elle permet d’associer les compétences des Caisses régionales et des filiales pour apporter les solutions les plus efficaces.

Les orientations d’intervention sont fixées conjointement.

Son utilité : déjà démontrée

Preuve de la pertinence de cette initiative, les équipes viennent d'être mandatées comme arrangeur d’une opération de transmission du capital entre le fondateur d’une société et le management. Son intervention a permis d’organiser la cession au repreneur, choisi par le client, et de favoriser la pérennité de cette PME. Forte d’une centaine de salariés, l’entreprise a élaboré à cette occasion une nouvelle stratégie de développement. Plus d’une demi–douzaine de dossiers sont par ailleurs en cours d'étude pour l'ensemble des métiers développés. Une centaine d’opérations potentielles de transmission, de structuration de dette et d’ingénierie patrimoniale ont été recensées sur les deux territoires alsacien et lorrain pour les prochaines années.