• Taille du texte
  • Contraste
  • 08.09.2009
  • 3 min
  • 0

Paris, le 8 septembre 2009

Le 2 septembre dernier, le Crédit Agricole a acheté des crédits carbone pour compenser l'émission de 7100 tonnes de CO2. Cet achat permet de couvrir l'intégralité des consommations énergétiques annuelles incompressibles constatées sur les sites franciliens du Groupe en 2008.

Les certificats carbone achetés en 2009 par le Crédit Agricole proviennent de deux centrales de Biomasse au Brésil dont les projets ont été vérifiés et validés par la société EcoAct, société spécialisée dans le trading et la commercialisation de crédits carbone et signataire de la Charte Ademe sur la compensation volontaire. Les certificats VERs (Verified Emission Reductions) suivent une méthodologie approuvée dans le cadre des Mécanismes de Développement Propre (projets MDP) et validée par les Nations-Unies. Les certificats sont issus de projets qui génèrent des réductions de gaz à effet de serre (GES) qui vont au-delà de ce qui aurait été atteint en l'absence de ces projets. Par ailleurs, les investissements effectués sont créateurs d'emplois et de revenus pour les populations locales.

Le Crédit Agricole poursuit activement son objectif de compensation de ses émissions de C02 et de réduction de sa consommation énergétique de 15% d'ici à 2010 sur son parc francilien. Déjà, en 2008, les émissions de GES émis par la consommation d'énergie du Groupe avaient diminué de 7% par rapport à celles de 2007. Par ailleurs, le Crédit Agricole prépare une réduction des émissions des GES dus au transport, après la réalisation d'un plan de déplacement entreprise.

Ces actions traduisent l'engagement du Groupe, renouvelé par la signature des Principes Climat en décembre 2008, dans la lutte contre le changement climatique.

Dans la même chaîne thématique