• Taille du texte
  • Contraste
  • 13.10.2009
  • 3 min
  • 0

“Navigating Liquidity 3" : Troisième édition de la recherche de Crédit Agricole Cheuvreux sur les enjeux liés à l accès à la liquidité

Paris - le 13 octobre 2009 - Crédit Agricole Cheuvreux annonce la publication de “Navigating Liquidity 3". Cette nouvelle étude ; fournit une analyse détaillée de l'impact qu'ont eu les MTFs (en particulier Chi-X, Turquoise, BATS et Nasdaq-OMX) sur la fragmentation de la liquidité, et des défis qu'elles posent aux marchés primaires.


Deux ans après la transposition de la directive MIF en Europe, les changements dans l'environnement de liquidité se confirment :

  • CHI-X assoit désormais sa position de leader parmi les MTFs (systèmes multilatéraux de négociation) et se place au troisième rang des marchés européens. CHI-X continue son développement sur des valeurs à moindre liquidité.

  • TURQUOISE réussit à regagner des parts de marché après mars 2009 et conserve son principal atout : une bonne couverture des indices. Sa performance a également été confirmée par l'augmentation du pourcentage de sa présence à l'European Best Bid/Offer. Ces tendances se maintiendront-elles avec l'éventuel changement d'actionnariat de Turquoise ? C'est probablement un des facteurs majeurs qui définira les orientations futures de Turquoise.

  • La spécificité de la tarification de BATS (tarification inversée) a eu un impact important sur sa part de marché, qui a doublé sur le CAC 40 en l'espace de deux semaines. Si on prend on compte la part de marché, la couverture de titres et le pourcentage de temps à l'EBBO, BATS réalise sa meilleure performance sur les valeurs britanniques.

  • Dernier né des MTFs, NASDAQ OMX réunit tous les critères de réussite. Ces récents gains de part de marché sans, sans nul doute, lié à sa capacité à améliorer son spread "offre-demande" et son pourcentage de présence à l'European Best Bid/Offer par rapport aux concurrents.

  • Dans l'ensemble, les spécificités des profils de volume intra-day des MTFs tendent à disparaître du fait d'une plus fréquente utilisation des Smart Order Router (SOR) par les investisseurs. A l'inverse, les légères différences à l'ouverture et à la clôture devraient persister tant que les investisseurs se montreront réticents à utiliser les MTFs pour les fixing.


"Cette étude souligne l'importance d'identifier les caractéristiques des différentes places de marchés afin d'optimiser l'accès à la liquidité. Nous recommandons aux investisseurs d'utiliser les MTFs, non seulement pour obtenir de la liquidité (ordres agressifs) mais également en tant qu'apporteurs de liquidité (ordres passifs). Expert reconnu dans les services d'éxecution et d'analyse financière, CA Cheuvreux analyse et interprète la complexité de ces marchés, en perpétuelle mutation.”, déclare Ian Peacock, responsable mondial des Services d'exécution chez CA Cheuvreux.

Dans la même chaîne thématique