• Taille du texte
  • Contraste
  • 14.02.2011
  • 3 min
  • 0

MIF, 3 ans après : Le monde du trading. Bilan 2010 et perspectives 2011

Crédit Agricole Cheuvreux publie ses indicateurs de marché de décembre, établis conjointement avec TAG. Les indicateurs de liquidité publiés par CA Cheuvreux au mois de décembre comprennent une analyse générale de l'année 2010 et quelques points clé pour 2011.

  • La part de marché des marchés primaires continue à décroître au long de l'année, et sont ressortis au-dessous du seuil de 70% sur pratiquement tous les indices en fin d'année.
  • Les spreads se sont réduits en 2010, excepté lors des périodes de forte volatilité. En termes de spread, Chi-X a égalé les marchés primaires sur le dernier trimestre de l'année, et les a même sur-performé à plusieurs occasions, BATS et Turquoise ont aussi amélioré leurs spreads sur l'année, BATS se montrant meilleur que Turquoise la plupart du temps.
  • L'acquisition de Turquoise par le LSE, ainsi que les discussions prévues en 2011 entre BATS et Chi-X, sont les premières étapes de l'émergence de plateformes paneuropéennes, avec trois acteurs principaux proposant un large éventail de produits (lit books, hidden books, mid-points, smart routing) et de multiples niches (BCNs, SI, etc.) pour les acteurs plus petits.
  • Cependant, 2010 n'a pas été que positif, dans la mesure où plusieurs dysfonctionnements tels que le "Flash Crash" du 6 ami aux Etats-Unis ont souligné l'augmentation du risque opérationnel pour des plateformes subissant une concurrence croissante, risque dont le Trading Haute Fréquence est en partie responsable.
  • La microstructure du marché en 2011 a besoin de plus de transparence, en particulier pour les données post-trade, et d'une plus grande homogénéité en termes de compensation et réglement. Les plateformes de trading devraient bénéficier d'une clarification de leur statut (CA Cheuvreux soutient la proposition de création de la catégorie "OTF"), et le coût du Trading Haute Fréquence devrait être une préoccupation majeure des régulateurs, via l'ESMA, surtout grâce à des ajustements du pas de cotation.

pagebreak

Cf. pièce jointe "Market Indicators December 2010" pour plus de détails.