• Taille du texte
  • Contraste
  • 10.05.2010
  • 3 min
  • 0

“Navigating Liquidity 4" - Quatrième édition de la recherche de Crédit Agricole Cheuvreux relative aux enjeux liés à l'accès à la liquidité.


Paris, Londres - 10 mai 2010 - Crédit Agricole Cheuvreux annonce la publication de “Navigating Liquidity 4”, sa quatrième étude bi-annuelle relative à la fragmentation de la liquidité. Cette étude fournit une analyse détaillée de l'impact qu'ont eu les plateformes MTFs (en particulier Chi-X, Turquoise, BATS et Nasdaq-OMX) sur l'efficience du marché et la fragmentation de la liquidité, ainsi que des défis qu'elles posent aux marchés primaires.

Les responsabilités, les interactions et la microstructure du marché ayant été radicalement modifiées par la régulation NMS et la directive MIF, Navigating Liquidity 4 détaille et explique ce phénomène qui a entraîné un glissement de paradigme concernant le rôle des acteurs de marché. L'étude apporte des réponses à certaines interrogations sur le trading haute fréquence, en montrant par exemple, grâce à une comparaison des situations espagnole et anglaise, que l'augmentation du trading haute fréquence n'a pas d'effet positif sur la volatilité intra day.

"Dans le contexte des réglementations NMS et MIF, il est primordial de comprendre l'impact de la nouvelle microstructure des marchés sur les rôles et les interactions des différents acteurs. Cette étude offre une analyse détaillée de ce phénomène, de son impact sur la liquidité et explique en quoi les dark pools sont une source de liquidité alternative. Pour les investisseurs, la compréhension de ces enjeux est clé s'ils souhaitent capter la liquidité de manière efficiente." déclare Ian Peacock, Responsable Global des Services d'Exécution CA Cheuvreux.

Concrètement, ce sont de nouveaux réflexes que doivent s'approprier, les investisseurs, sociétés cotées et brokers. L'étude livre notamment les 3 premières questions opérationnelles que chacun doit avoir à l'esprit :

Investisseurs (institutions "buy-side")

  • Quel est la part de l'"intra-day" sur le risque de liquidité d'un titre ?

  • La répartition de mes exécutions sur les différentes plateformes correspond-elle à mon profil d'aversion au risque ?

  • Dois-je exécuter mes ordres sur des dark pools ?

Sociétés cotées

  • Le trading haute fréquence change-t-il le profil de mes actionnaires ?

  • Quelles sont les spécificités des dark pools ?

  • Quel est aujourd'hui le turnover de mon titre sur les carnets d'ordres visibles, les dark pools et dans les transactions de gré à gré ?


Brokers (institutions "sell-side")

  • Mon temps de latence sur chaque marché est-il inférieur à sa limite de Nyquist-Shannon ?

  • Est-ce que je contrôle l'équilibre entre vitesse d'exécution et sélection adverse (en particulier sur les dark pools) ?

  • Mes tactiques de recherche de liquidité sont elles auto adaptatives ?