• Taille du texte
  • Contraste
  • 15.01.2010
  • 3 min
  • 0

Paris, le 15 janvier 2010 - Le projet de schéma directeur immobilier lié à l'acquisition du site Evergreen de Montrouge a été présenté hier aux comités d'entreprise des entités suivantes : Crédit Agricole SA, Crédit Agricole Private Equity, CA Leasing, Eurofactor, Calyon et CA Cheuvreux. Par ailleurs, Crédit Agricole Capital Investissement et Finance et CA Immobilier sont également concernés.

Ce projet définit les équipes regroupées à Montrouge et l'ordre de leur arrivée, le potentiel d'accueil du site étant, à terme, de 150 000 m2 de bureaux. Sous réserve de l'avis des comités d'entreprise qui sera rendu dans les semaines à venir, les entités concernées emménageront à Montrouge, en trois étapes.

La première étape concernera la Direction générale de Crédit Agricole S.A. et les équipes suivantes (à l'exclusion des collaborateurs installés à Saint-Quentin) :

  • Crédit Agricole S.A.

  • Crédit Agricole Immobilier

  • Crédit Agricole Private Equity (CAPE)

  • Crédit Agricole Capital Investissement et Finance (CACIF).


Les équipes s'installeront, à partir de septembre 2010, dans la première zone de 40 000 m2 de bureaux déjà construite.


La deuxième étape prévoit l'arrivée, fin 2011, des collaborateurs de CA Leasing et Eurofactor.


La troisième étape, à partir de Juin 2013, concernera les équipes de Calyon et de CA Cheuvreux, actuellement situées à la Défense, à l'exclusion des collaborateurs basés à Saint-Quentin.


Ce regroupement sur un même site a pour première ambition de renforcer la coopération entre les équipes et d'aboutir ainsi à la mise en place d'un cadre de travail plus efficace. L'objectif est de proposer aux collaborateurs une grande qualité de vie et une amélioration des conditions de travail.


Ce choix d'un site écologiquement responsable (bâtiments à faible consommation énergétique, 4 hectares d'espaces verts ...) s'inscrit dans le cadre de la démarche du Groupe en faveur du développement durable. A l'intérieur de ce Campus situé aux portes de Paris, 50% des surfaces seront réservées à des jardins aménagés.


Enfin, l'économie globale du projet repose sur l'optimisation des surfaces et de leur prix, réduisant ainsi significativement les coûts immobiliers du groupe.


Dans le cadre de ce projet, un plan d'accompagnement à la mobilité fera l'objet de négociations avec les partenaires sociaux dans les prochaines semaines.