• Taille du texte
  • Contraste
  • 29.03.2012
  • 3 min
  • 0

SODICA conseille la société Carbonex dans la mise en place de financements pour un projet de construction d'une centrale électrique de cogénération biomasse et de ré-industrialisation d'activité en France.

Le 12 janvier 2012, la société Carbonex a bouclé le financement structuré d’un projet d’investissement d’un montant de 20 millions d’euros. Le montage a consisté à former un tour de table d’investisseurs financiers : NAXICAP intervenant en actions de préférences et FSI REGIONS intervenant en obligations convertibles assorties de bons de souscription d’actions via le dispositif OC+. Ils ont été accompagnés pour la dette par deux banques régionales et un spécialiste du financement du secteur des énergies renouvelables.
Située au sud de la région Champagne au cœur d’une zone forestière dense, Carbonex, entreprise familiale fondée et gérée par les 4 frères Soler-My, figure parmi les leaders européens de la distribution / importation de charbon de bois pour barbecue et bénéficie d’un marché très porteur avec une part de marché significative en France.
Faisant suite aux initiatives du Grenelle de l’Environnement et ayant obtenu de la part de la CRE (Commission de Régulation de l’Energie) un engagement de rachat d’électricité par EDF d’une durée de 20 ans, Carbonex construit une centrale électrique de cogénération biomasse d’une capacité de 15 MW adossée à un nouvel outil de production de charbon de bois qui permet de relocaliser la production en France, d’augmenter la compétitivité de l’entreprise et de développer l’emploi en utilisant une ressource de bois locale, le tout en améliorant la qualité du charbon de bois et en étant respectueux de l’environnement. Cette nouvelle activité donne une nouvelle dimension à Carbonex et lui permet de pérenniser son activité sur le long terme, sur un marché largement dominé par les importations.
Carbonex implante sur le site de Gyé-sur-Seine (Aube) son four de carbonisation de nouvelle génération, fruit de 4 années de recherche et de développement, soutenues par OSEO. Cette innovation a valu à Carbonex le label « OSEO Excellence ».
La carbonisation s’effectue par contact de gaz chaud dans 8 réacteurs, nécessitant un pilotage et un contrôle pointus, et permettant une conversion maximum du bois en charbon de bois. L’excès des gaz chauds est envoyé dans une chaudière à lit fluidisé de 65 bar, qui, en échange, outre la production de 3,3 MW d’électricité au moyen d’une turbine, renverra de la chaleur pour les besoins du reste de l’usine, diminuant de manière très significative les énergies fossiles actuellement utilisées dans les autres processus.
Conseils :
- Financier : SODICA (Alain Lemeunier, Christophe Auger)
- Juridique : Wilegal (Manuel Nadaud), Lamartine Conseil (Isabelle Horvilleur-Bars).
Investisseurs :
- Naxicap Partners : Thierry François
- FSI Régions (anciennement Avenir Entreprises) : Laurence Gauthier
Financement :
- Leasing : Natixis Lease (Alain Meunier, Aurélien Hue)
- Dette bancaire : Caisse d’Epargne Lorraine Champagne Ardenne (Jean Hautefeuille)
- Banque Populaire Lorraine Champagne (Vincent Pellecuer)