• Taille du texte
  • Contraste
  • 18.04.2013
  • 3 min
  • 0

Sofinscope : Les Français consacrent en moyenne 633 euros par mois pour leur logement

Les Français consacrent en moyenne 633 euros par mois pour leur logement, un budget stable par rapport à 2012.
Près d’un locataire sur deux (46.%) rencontre des difficultés pour payer son loyer. 

Sofinscope est le baromètre de Sofinco (marque de CA Consumer Finance) qui s’inscrit au cœur de la consommation et du quotidien des Français. Pour cette nouvelle vague d’enquête, Sofinscope revient sur les dépenses de logement des Français. 60 % des locataires estiment le budget alloué au logement trop important et 46 % des locataires rencontrent des difficultés à payer leur loyer.

Plus du tiers des revenus des locataires est consacré au budget logement
633 euros, c’est le montant mensuel moyen consacré par les Français à leur loyer (hors charges) et/ou à leur remboursement d’emprunt. Il s’élève à 793 euros pour les propriétaires contre 551 euros pour les locataires.
S’agissant du taux d’effort , il est en moyenne de 23 % des revenus. Cependant, ce pourcentage, stable par rapport à 2012, masque des différences très fortes :
- les locataires consacrent en moyenne plus du tiers (37 %) de leurs revenus pour se loger,
- les propriétaires y consacrent en moyenne 15 % (31 % pour les accédants à la propriété).

Le logement représente une dépense trop élevée pour 60 % des locataires…
Alors qu’en 2012, 45 % des locataires estimaient que le budget consacré au logement était trop important eu égard à leurs revenus, ils sont aujourd’hui 60 % à être de cet avis, soit une augmentation de 33 % en un an.
Les propriétaires en revanche sont 25 % à déclarer qu’ils consacrent un budget trop élevé au logement, contre  22 .% en 2012. Ils sont 38 % chez les propriétaires en cours d’acquisition (34 % en 2012).

…et 46 % des locataires rencontrent des difficultés pour payer leur loyer.
Tout comme l’année dernière, si 29 % des Français déclarent avoir des difficultés à faire face à leur loyer ou à leur remboursement d’emprunt, ce sont les locataires qui sont le plus touchés par cette situation (46 %).
18 % des propriétaires disent rencontrer des difficultés, et ceux qui sont en cours d’acquisition sont les plus sensibles (31 %). Enfin, les foyers qui déclarent consacrer plus d’un tiers de leurs revenus à leur loyer ou remboursement sont 55 % à éprouver des difficultés pour payer leur loyer ou remboursement d’emprunt.

Première solution pour faire face : réduire ses dépenses
73 % des individus rencontrant des difficultés pour payer leur logement envisagent en premier lieu de réduire leurs dépenses (+ 3 % par rapport à 2012), quand 33 % réfléchissent au moyen d’accroitre leurs revenus. Cette solution est nettement moins plébiscitée que l’an passé (-13 %). Le déménagement n’est envisagé que par 13 % des répondants. Cependant, lorsqu’ils recherchent un logement, c’est encore une fois le coût du loyer qui constitue le principal obstacle pour les locataires (75 %), bien avant les garanties demandées (38 %).

Autre solution : réaliser des arbitrages budgétaires
Une majorité de locataires avouent que le budget alloué au logement a un impact sur leur consommation. Le constat est plus nuancé pour les propriétaires.
Par rapport à 2012, les locataires se voient obligés d’accentuer les arbitrages au détriment de leur épargne   (+.11 .% par rapport à 2012), les dépenses de loisirs (+ 9 %), de vacances (+ 6 %) et les dépenses d’amélioration du logement (+ 11 %) :
• Epargne: 82 % des locataires et 47 % des propriétaires déclarent que le budget logement a un impact important sur leur capacité d’épargne
• Santé: On compte 56 % de locataires et 31 % des propriétaires qui partagent cet avis concernant leurs dépenses de santé
• Alimentation: Près de deux tiers des locataires et environ un tiers des propriétaires déclarent que le budget logement a un impact important sur leurs dépenses alimentaires d’une part et sur celles consacrées à l’habillement d’autre part
• Amélioration de l’habitat: 67 % des locataires et 49 % des propriétaires déclarent que le budget logement a un impact important sur leurs dépenses d’amélioration du logement.
• Loisirs : Pour 75 % des locataires et 38 % des propriétaires, le budget logement a un impact important sur leurs dépenses de loisirs, ou encore en matière de vacances (76 % de locataires, 41 % des propriétaires)

Tous les résultats du Sofinscope sur : www.sofinscope.fr
 

A propos du Sofinscope :
Sofinscope est le baromètre de Sofinco, marque de CA Consumer Finance. Destiné à sonder les Français sur leurs habitudes de consommation et à mieux les comprendre, ce baromètre qui s’inscrit dans le quotidien des Français est réalisé par Opinion Way pour Sofinco, auprès d’échantillons représentatifs de la population française. Les enquêtes ont été réalisées les 3 et 4 avril 2013. Tous les résultats sont disponibles en ligne sur le site : www.sofinscope.fr.
Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre Opinion Way pour Sofinco ».

A propos de Sofinco :
Sofinco est une marque de CA Consumer Finance. Avec 73,2 milliards d’euros d’encours gérés à fin décembre 2012, et une présence dans 23 pays, Crédit Agricole Consumer Finance, issu de la fusion au 1er avril 2010 de Sofinco et Finaref, est un acteur majeur du crédit à la consommation.
Crédit Agricole Consumer Finance distribue (en France, principalement via ses marques commerciales Sofinco, Finaref, Viaxel et Creditlift Courtage), une gamme étendue de crédits aux particuliers et de services associés sur l'ensemble des canaux de distribution : vente directe, financement sur le lieu de vente (automobile et équipement de la maison) et partenariats. Présent aux cotés de grandes enseignes de la distribution, de la distribution spécialisée et d'institutionnels dans les différents pays où il est présent, Crédit Agricole Consumer Finance est un partenaire incontournable du commerce.