• Taille du texte
  • Contraste
  • 27.01.2012
  • 3 min
  • 0

Un menu "global" pour un trading optimal : bourses et régulateurs du monde entier face aux mêmes problèmes

Crédit Agricole Cheuvreux annonce la publication de Navigating Liquidity 6, sixième édition d'une série d'études sur la microstructure des marchés actions. Ces études fournissent une analyse détaillée de l'impact qu'ont eu les plates-formes MTFs sur l'efficience du marché et la fragmentation de la liquidité, ainsi que des défis qu'elles posent aux marchés primaires.

Points clés abordés dans Navigating Liquidity 6 :

  • La microstructure est en train de converger à l'échelle mondiale dans un contexte de concurrence entre bourses où chacune cherche à attirer le maximum de liquidité.
    • Les fusions en cours parmi les opérateurs de marché vont entraîner une diminution du nombre d'acteurs ainsi que des technologies employées. En revanche, le nombre de carnets d'ordres et de services de trading  va continuer à croitre.
    • L'uniformisation en cours des heures de trading en Asie, dans le sillage de ce qui a été fait il y a quelques années aux Etats-Unis et en Europe, s'inscrit dans cette convergence au niveau mondial.
    • Les deux éléments principaux qui constituent ce nouveau design de marché sont : le type et la planification des enchères (continu, fixing) et le pas de cotation. Les choix qui seront faits par les opérateurs de marché auront un impact important sur l'activité de trading haute fréquence.

 

  • Le principal facteur permettant de comprendre les performances de trading et les coûts d'exécution est le timing des investisseurs
    • A moyenne échelle temporelle, lors des enchères de pré-fixing nous identifions des motifs au sein des flux d'ordres, indiquant un effet de champ moyen : des stratégies isolées s'agrègent et révèlent des pics d'information. Les algorithmes de trading doivent utiliser ces motifs.
    • A échelle plus grande, nous montrons que la mesure habituelle d'impact de marché dépend du type de stratégie à l'origine de l'ordre. Toute personnalisation des algorithmes de trading permettant de tenir compte des spécificités des stratégies d'investissement "buy side" est un plus.
    • A très petite échelle, nous expliquons comment les traders haute fréquence arrivent à capter le spread, en le réduisant mais en demandant davantage d'argent à l'ensemble des autres investisseurs, et ce grâce à un effet de timing.

 

  • La demande en algorithmes de trading est orientée vers des objectifs différents en Amérique, en Asie et en Europe. Aux Etats-Unis, elle est principalement tournée vers la traque de la liquidité, en Asie vers l'efficience de l'exécution comparativement aux autres marchés et en Europe vers l'amélioration des politiques de routage et la minimisation de l'impact de marché
    • Nous expliquons l'apparition d'une nouvelle génération de benchmarks, née de la combinaison d'enveloppes de contrôle de risque, de contraintes sur le rythme de trading et de tactiques de recherche de liquidité.

 

"Cette série d'études fournit une analyse détaillée de l'impact qu'ont eu les changements réglementaires sur l'efficience du marché et la fragmentation de la liquidité. Les propositions de révision et de nouvelle réglementation dans le cadre Mifid II étant actuellement sous revue de la Commission européenne, il est impératif que le marché évolue dans le sens d'un intérêt des investisseurs bien compris. Cheuvreux joue un rôle important au sein du secteur, représentant nos opinions en tant que broker indépendant, sans conflit d'intérêt. Ces études fournissent une analyse critique de l'état des marchés, ce qui permet aux investisseurs de mieux comprendre les problèmes et les défis auxquels ils doivent faire face aujourd'hui, afin de fournir et de se procurer la liquidité dont ils ont besoin", déclare Ian Peacock, responsable des services d'exécution chez CA Cheuvreux.

Dans la même chaîne thématique